On n’arrête pas le progrès ! En Chine, la société Sanya Sihai a développé un modèle de voiture électrique imprimable en 3D pour seulement 1600 euros.

Basée sur l’île de Hainan, au sud de la Chine, Sanya Sihai a travaillé durant un mois et demi à la conception de sa voiture. L’impression en elle-même aura duré 5 jours et ne concerne pas l’intégralité du véhicule puisque des pièces comme les sièges où les composants électriques proviennent du circuit de fabrication classique.

Longue de 3,6 mètres et large de 1.63 mètres, cette petite voiture électrique biplace a nécessité 500 kg de « filament » pour sa conception avec un coût de production annoncé à 11 000 yuans, soit environ 1600 €. En termes de performances, le constructeur annonce 40 km/h de vitesse maximale. L’autonomie et les caractéristiques détaillées ne sont en revanche pas précisées.

voiture_electrique_3d_02



De nombreux projets en cours

Sanya Sihai n’est pas la seule société à s’intéresser à l’impression de voitures en 3D. La première de l’histoire, l’Urbee, a été imprimée en 2013 tandis que la société américaine Local Motors était parvenue en 2014 à « imprimer » une voiture en seulement 44 heures. Un record !

Plus récemment, c’est Toyota qui a lancé au Japon un projet destiné aux utilisateurs de l’i-Road pour leur permettre de personnaliser certaines parties de leur engin grâce à l’impression 3D.

Reste maintenant à savoir si de telles voitures pourront un jour être commercialisées à grande échelle. Pas certain ! Il faut parvenir à passer l’étape de l’homologation mais, surtout, les chaînes de fabrication classiques restent plus efficaces et plus économes pour les grandes séries. En revanche, pour le développement de prototypes où la construction de très petites séries nécessitant la fabrication de pièces spécifiques, l’impression 3D pourrait avoir toute sa place dans le milieu automobile…