Selon Manager Magazin, Volkswagen s’apprêterait à investir plusieurs milliards d’euros afin de produire des batteries de traction pour véhicules électriques et hybrides rechargeables, en partenariat avec la société sud-coréenne SK Innovation.

Le constructeur allemand aurait besoin de 4 gigafactories pour produire ses futurs véhicules branchés, pour un investissement estimé à 50 milliards d’euros. A horizon 2025, avec 80 nouveaux modèles électriques et une trentaine d’hybrides rechargeables programmés, Volkswagen aurait besoin de pouvoir sortir 150 GWh de capacité en batteries à répartir dans 3 millions de véhicules 100% électriques.

Depuis le renouvellement en 2016 de son engagement à produire des véhicules électriques, Volkswagen vit la question de la fabrication des batteries comme une histoire à rebondissements. A l’époque, l’idée d’une production maison avait déjà été évoquée, avant de se transformer en contrats d’un milliard d’euros avec LG Chem et Samsung SDI pour assurer son approvisionnement en accumulateurs.

Illustrant la formule propre à Herbert Diess, PDG de Volkswagen, « Nous ne devons pas devenir dépendants à long terme de quelques fabricants asiatiques ! », une première gigafactory serait ouverte en Europe avec SK Innovation. Il y a quelques mois, le géant sud-coréen avait annoncé la création dans le Nord de la Hongrie, à Komarom, d’une telle unité de production avec l’objectif d’être opérationnelle en 2020.

Véhicules électriques : Des gigafactories Volkswagen ?
3.7 (73.33%) 6 votes