Selon le PDG de la marque, Jean-Philippe Imparato, la marque au lion devrait continuer à fabriquer sa Peugeot 108. Construite sur une nouvelle base et dédiée à l’électrique, celle-ci pourrait reprendre la technologie la nouvelle Fiat 500 électrique.

Avec l’arrivée des nouvelles normes européennes, les petites citadines sont à la peine. Finis les moteurs essence ou diesel, trop coûteux à dépolluer pour le segment, les constructeurs passent progressivement au tout électrique pour ces véhicules à l’usage essentiellement citadin. Chez Peugeot, la petite 108 pose question. Si la génération actuelle reste en production, la prochaine pourrait arborer une solution 100 % électrique. « Si un jour elle devait être remplacée, je ne vois pas d’autre solution qu’une voiture 100% électrique » a expliqué le patron de Peugeot, Jean-Philippe Imparato, interrogé par le média britannique AutoExpress.

Si on ne sait encore pas grand-chose du calendrier de lancement et des caractéristiques du modèle, il se murmure que PSA pourrait profiter de sa fusion avec le groupe Fiat Chrysler pour embarquer à bord de sa micro-citadine la technologie de la Fiat 500e. Présentée début mars, la Fiat 500 électrique associe une motorisation de 87 kW à une batterie de 42 kWh.

Une opération logique qui permettrait aux deux marques de mutualiser et de réduire leurs coûts mais qui n’est pas envisageable à ce stade des discussions entre les deux constructeurs. « Nous sommes dans une période de fusion des opérations et à ce moment-là, il est interdit d’étudier quoi que ce soit pendant la fusion » a expliqué le patron de Peugeot. « Je serai heureux de discuter après la conclusion de l’accord » a-t-il ajouté. Ce dernier a également balayé l’hypothèse d’un équivalent à la petite Citroën AMI. « Nous partageons une vision commune en termes de groupe PSA, mais chaque marque écrit sa propre histoire » a-t-il justifié.

Publicité


Publicité