Toyota a dévoilé des images de sa navette autonome électrique nommée e-Palette en fonctionnement, après qu’elle a reçu le logiciel permettant de la lier au système de gestion de flottes développé par la marque. Cette dernière veut faire de sa navette un des transports en commun de Woven City, sa smart city connectée du futur.

Près de trois ans après l’annonce par Toyota d’un plan de transition vers la mobilité électrique, qui s’était conclu par l’annonce de la navette autonome électrique e-Palette, cette dernière va enfin être apte à parcourir les routes, puisque le géant de l’automobile vient de boucler le développement de son système de gestion opérationnelle.

La Toyota e-Palette avait été présentée au Salon de Tokyo 2019 et sera utilisée pour la première fois lors des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, qui auraient dû avoir lieu cette année, et seront organisés l’an prochain. Une flotte d’e-Palette sera utilisée pour transporter les athlètes et les employés des Jeux entre le village olympique et les divers sites.

Mais l’objectif final de Toyota avec sa voiture autonome est d’en faire le transport en commun principal de sa ville du futur, Woven City. La firme avait en effet présenté une ville connectée, une smart city qui devrait être construite à quelques encablures du mont Fuji, et dans laquelle Toyota développera ses technologies d’avenir, de mobilité « zéro émission » et de connectivité.

Publicité


Publicité