Les deux géants nippons lanceront au 1er avril une coentreprise dédiée à la production de batteries pour les voitures électriques. Loin de se réserver aux seuls besoins de Toyota, celle-ci sera aussi appelée à fournir d’autres constructeurs.

Sobrement baptisée Prime Planet Energy and Solutions, cette nouvelle joint-venture sera détenue à 51 % par Toyota et à 49 % par Panasonic. Elle comptera à terme plus de 5000 salariés. En pratique, Toyota partagera sa connaissance du marché des véhicules électrifiés tandis que Panasonic mettra à disposition son savoir-faire dans la production de batteries à haute densité énergétique.

« La joint-venture annoncée par Toyota et Panasonic développera des batteries hautement compétitives et rentables, sûres et d’excellente qualité » résume le communiqué commun des deux groupes qui ne donne pas davantage de détails quant aux ambitions industrielles de ce partenariat. On sait toutefois que la future usine servira à fournir les véhicules électriques de Toyota mais aussi ceux d’autres constructeurs.

Changement de stratégie

Pour Toyota, ce partenariat avec Panasonic confirme un véritable changement de stratégie. Jusqu’ici très réservé quant au développement des véhicules électriques, le constructeur a accéléré son offensive au cours des derniers mois. Après avoir lancé l’an dernier la version électrique du C-HR en Chine, le groupe nippon a récemment annoncé l’arrivée de la version électrique du Lexus UX. Baptisée UX 300e, celle-ci sera lancée en Europe dans le courant de l’été.

Publicité


A noter que les deux groupes n’en sont pas à la première collaboration puisque Panasonic fournit depuis 1996 les batteries des modèles hybrides de Toyota.

Publicité