Nouvelle technologie oblige, l’Autopilot Tesla sera amené à évoluer en profondeur dans les mois à venir. Objectif : lancer un Autopilot 2.0 aux capacités et aux performances augmentées. Pour l’heure, sa date de lancement n’est pas précisée.

Si Tesla est un peu chahuté suite aux quelques incidents survenus avec son Autopilot, le constructeur reste persuadé de l’avenir et de la pertinence de son système. Il compte bien le faire évoluer dans les mois à venir avec des modifications tant logicielles que matérielles qui permettront d’aboutir, à terme, à une conduite 100 % autonome sans supervision de l’utilisateur.

Une meilleure analyse grâce à des équipements additionnels

Selon le site Electrek, les voitures électriques Tesla évolueront pour proposer de l’équipement additionnel. Le système se verra ainsi enrichi de différents sensors installés autour de la voiture pour offrir une meilleure vision au système.

De même, la caméra installée sur la face avant évoluera pour offrir un nouveau système à « triple vue » inspiré du Front-face Trifocal Constellation utilisé par Mobileye et permettant d’offrir différents angles de vue. Tesla pourrait produire ce système en interne et serait déjà en train d’adapter ses outils de production pour l’intégrer.



Pour l’heure, l’intégration d’un LIDAR – la télédétection par laser – ne semble pas avoir été retenue même si une Model S équipée du système a été aperçu au siège du constructeur début juillet.

Au delà d’étendre les performances et la fiabilité de l’Autopilot, les évolutions techniques attendues  doivent également permettre un usage par « tous temps ». A ce jour, le système ne peut pas être utilisé lors de conditions météorologiques difficiles (pluie, neige, brouillard, vent avec poussière ou sable etc…).

Evolutions logicielles

Qui dit plus d’équipements dit plus de données à recueillir et à analyser. Si l’arrivée des nouveaux radars devrait intervenir rapidement sur les nouveaux véhicules produits et livrés par le constructeur, il faudra sans doute plus de temps à Tesla pour adapter tout l’aspect logiciel de son système avant de le lancer. Certaines rumeurs évoquent une possible collaboration avec Nvidia. Bien connue du monde informatique, la société Nvidia est déjà en relation avec Tesla puisqu’elle fournit les micro-processeurs pour les systèmes d’info-divertissement et de navigation des Model X et Model S.

Pour donner plus de précision à la navigation, le constructeur prévoit également l’utilisation d’une nouvelle cartographie GPS dite « haute précision » qui apportera davantage de détails qu’un GPS classique grâce aux données récoltées avec la première génération d’Autopilot. Une évolution dont pourraient bénéficier l’Autopilot 1.0 lors de la sortie imminente du Tesla OS 8.0.

La prochaine génération du système GPS de Tesla sera beaucoup plus performante.

Quant à l’Autopilot 2.0, il devrait considérablement étendre les possibilités de conduite autonome des voitures électriques de Tesla et on imagine que le constructeur choisira de lancer progressivement les nouvelles fonctionnalités dès que le système sera prêt. Malheureusement, aucune date de sortie n’est annoncée pour le moment…