Tesla Model Y : futur crossover électrique de Tesla

En marge de la présentation des résultats trimestriels du constructeur, Elon Musk a donné de nouveaux détails sur son futur crossover, un Tesla Model Y dont la plateforme reposera sur celle de la Model 3.

Pas de pause pour le patron de Tesla qui ne semble pas connaitre la trêve estivale. A peine inaugurée sa Gifactory et en pleine finalisation de sa Model 3, Elon Musk a annoncé de nouveaux détails quant à son futur crossover électrique, confirmant que ce Model Y sera basé sur la plateforme de la Model 3.

S3XY

Pour ceux qui ont lu la bio du patron de Tesla et suivent régulièrement les actualités du constructeur, l’arrivée de la Tesla Model Y n’est pas réellement une surprise.

Dès l’arrivée de la Model S, Elon Musk voulait jouer le nom de ses modèles pour finalement aboutir à l’acronyme S.E.X.Y. Un délire d’Elon qui a failli être gâché par Ford qui avait déposé le nom de « Model E » avant Tesla et apparemment dans l’unique but infantile de nuire au constructeur californien. Un événement qui explique pourquoi le constructeur a du se rabattre sur « Model 3 ».



Jusqu’à 1 million de véhicules par an

Pour le patron de Tesla, le Tesla Model Y est une « priorité » après le développement de la Tesla Model 3. Encore une fois, Elon annonce des objectifs pharaoniques, estimant pouvoir écouler entre 500.000 et 1 million de véhicules par an avec ce seul modèle.

Un objectif quelque peu démesuré, surtout lorsqu’on le compare aux ventes réalisées par les autres constructeurs. A titre de comparaison, Audi et Renault ont vendu environ 1.8 million de véhicules chacun en 2015 (tous modèles confondus, hors utilitaires).

Quant à connaitre les caractéristiques de ce futur Model Y, qui ne devrait pas voir le jour avant l’horizon 2020, le constructeur ne donne encore aucun détail. En attendant, certains designers ont déjà saisi leur plume pour imaginer le look de ce futur crossover. En tête de cette brève, une réalisation de Remco Meulendijk qui imagine une version « miniature » et dépourvue de portes falcon du Tesla Model X.

De nouvelles pertes au second trimestre

On a parfois tendance à penser qu’Elon Musk joue sur les effets d’annonce pour créer le buzz et masquer une réalité un peu plus difficile à entendre. Les chiffres de Tesla au second trimestre 2016 sont en effet loin d’être glorieux. Si le constructeur est parvenu à hisser son chiffre d’affaires à 1.3 milliards de dollars, le constructeur clôture le trimestre avec une perte sèche de 293 millions de dollars, soit environ 60 % de plus qu’à la même période l’an dernier. Concrètement, il s’agit de la 13ème perte consécutive enregistrée par Tesla,  le constructeur n’ayant encore jamais dégagé de bénéfices depuis sa création.

En termes de livraisons, les chiffres sont également en dessous des prévisions : 14.400 véhicules livrés (dont 9764 Model S et 4638 Model X) contre 17.000 planifiés… Pour le second semestre 2016, le constructeur reste confiant et annonce être en mesure de livrer jusqu’à 50.000 véhicules sur la période.