Après un déficit d’environ 700 millions d’euros annoncé pour le premier trimestre 2019 par Tesla, Elon Musk a indiqué via message électronique que toutes les dépenses, même les plus petites, devaient être examinées.

Au rythme des achats, retards et autres raisons qui ont provoqué ce mauvais résultat, la trésorerie d’environ 2 milliards d’euros, alors mise en balance, ne permettrait pas au constructeur de tenir plus d’une dizaine de mois.

C’est l’argument qu’a agité le Boss pour présenter son nouveau plan de réduction des coûts.

Sous sa supervision, le nouveau directeur financier nommé en début d’année, Zach Kirkhorn, est chargé de vérifier et statuer sur tout nouveau paiement, qu’il s’agisse de l’achat de pièces détachées pour construire les voitures électriques Tesla, du règlement des salaires, des frais de déplacement, etc.

Tous les collaborateurs sont appelés à s’approprier cet effort draconien et à trouver des moyens pour améliorer cette position. Ceci, afin que « Tesla devienne financièrement viable et atteigne son objectif d’aider à rendre le monde écologiquement durable ».

Des licenciements et une augmentation de capital d’environ 2,4 milliards d’euros ont été récemment effectués afin de soulager la situation de l’entreprise américaine.

Tesla demande des efforts ‘hardcore’ d’économie à ses collaborateurs
3.5 (70.48%) 21 vote[s]