Tesla vit un « enfer de logistique », selon les propres mots d'Elon Musk. La firme rencontre des difficultés pour synchroniser production et livraison en Amérique du Nord et demande à ses salariés de l'aider pour remettre près de 30.000 véhicules aux clients.

Dans un courrier envoyé aux chefs de service de Tesla que Business Insider a pu consulter, le vice-président de la marque Sanjay Shah lance un appel de détresse : « nous avons besoin de votre aide pour encourager plus de volontaires à se déclarer » demande t-il. La firme serait en quête de salariés qui pourraient livrer à-priori bénévolement près de 30.000 véhicules supplémentaires d’ici la fin mars.

Des problèmes de livraison qui font suite à l’explosion de la cadence de production. Début 2019, Elon Musk a racheté une société spécialisée dans la logistique en espérant régler ce dysfonctionnement, en vain. Après les soucis liés à la fabrication de la Model 3, la firme de Palo Alto doit donc faire face à un nouveau challenge. En janvier dernier, elle avait pris une décision étonnante au vu du défi : le licenciement de 3000 employés.

Anonymement, des salariés ayant répondu aux appels à l’aide témoignent. L’un d’entre eux raconte avoir livré un véhicule à un client en main propre après trois heures de route et être rentré chez lui via une course Uber défrayée. Une mission réalisée « pour notre sécurité de l’emploi et pour l’entreprise » explique t-il. Si Tesla reconnaît des problèmes de livraison, l’entreprise n’a pas souhaité communiquer sur cette information, précisant simplement que « la participation des employés était facultative ».

Tesla demande à ses salariés de livrer 30.000 voitures
4.2 (84.35%) 23 votes