renault-zoe-versailles_04

Le jury de la déontologie publicitaire (JDP) a jugé Renault sur une plainte déposée par l’association de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) concernant son droit de qualifier sa ZOE de véhicule « écologique »…

La publicité concernée, datant de mars dernier, encourageait les utilisateurs à rouler en Zoé « pour lutter contre la pollution ».

Le jury a déclaré : « La publicité ne doit pas induire le public en erreur sur la réalité des actions de l’annonceur ni sur les propriétés de ses produits en matière de développement durable (…). Tout argument de réduction d’impact ou d’augmentation d’efficacité doit être précis et s’accompagner de précisions chiffrées en indiquant la base de comparaison utilisée. »

Le JDP explique ensuite : « La publicité en cause incite explicitement les consommateurs à rouler en voiture électrique pour réduire la pollution atmosphérique, alors qu’il existe de nombreux autres moyens de locomotion dont il est communément admis qu’ils sont moins nocifs pour l’environnement, comme les transports collectifs ou le vélo. Elle véhicule donc un message contraire aux principes communément admis du développement durable ».

Publicité


Renault s’est défendu en affirmant que la publicité était liée au contexte ponctuel de sa diffusion, celle de la circulation alternée mise en place le 17 mars.

Même s’il reconnaît que la voiture « contribue » à réduire la pollution, le JDP a néanmoins estimé que cette contribution n’était pas suffisante pour être qualifié d’ « écologique ».

Et vous, que pensez-vous de cette décision ? Décision exagérée ou justifiée ?

Publicité