mia-usine

Trois propositions de reprise de Mia Electric auraient été déposées auprès du tribunal de commerce de Niort (Deux-Sèvres).

Le tribunal, qui avait prononcé la liquidation judiciaire du fabriquant de véhicule électriques le 12 mars, se prononcera sur ces offres le 7 mai.

Selon une source proche du dossier, un groupe algérien figurerait parmi les intéressés. Les représentants du personnel devraient eux être informés de l’état des candidatures aujourd’hui.

Sur les 200 salariés licenciés, une dizaine devrait pouvoir être réembauchée dans le cas d’une reprise…

Publicité


Publicité