Au beau milieu de sa vague de concept-cars et de prototypes jamais présentés, Porsche dévoile un van électrique sous le nom de Sport Tourer Renndienst.

Hier, Porsche a ouvert sa boîte à secrets et mis au jour de nombreux concepts et autres prototypes jamais vus auparavant. Parmi ceux-ci, la Porsche 919 Street a affolé Internet en remettant au goût du jour les grandes heures des GT1 homologuées pour la route. Mais Porsche a aussi poussé plus loin l’exploration de son passé avec un van électrique.

Même si la firme de Zuffenhausen compte désormais un SUV et un break dans sa gamme, on la voit mal s’investir dans le segment des utilitaires. Pourtant, Porsche l’a fait avec le Renndienst, traduction allemande pour « service de course ». Derrière son design futuriste se cache ainsi une évocation du très rare Volkswagen T1 rehaussé Rennsport des années 60. Un van qui a ensuite donné naissance à une longue série de véhicules d’assistance technique Porsche basés sur les Combi de Volkswagen.



Une motorisation électrique de 761 ch comme sur la Taycan ?

L’évocation s’éloigne très fortement du célèbre Combi, lui-même réinterprété par Wolfsburg avec le I.D. Buzz. Le Renndienst partage en revanche la même technologie que le concept de Volkswagen et s’équipe donc une motorisation électrique. Cette dernière autorise une grande modularité en raison de l’absence d’éléments mécaniques traditionnels : le conducteur, installé en position centrale, peut composer avec une cellule complètement vide pour répondre à des besoins logistiques, ou permettre à cinq autres passagers de s’inviter à bord.

En revanche, Porsche n’a pas précisé la fiche technique de cet utilitaire électrique et bodybuildé, imaginé en interne en 2018. Soit à l’époque où la Taycan se prépare à son premier bain de foule en coulisse. Peut-on envisager la présence des 761 ch électriques de la berline dans le Renndienst ? L’histoire nous le dira peut-être un jour, ou jamais.