Jeune startup basée à Barcelone, Lupa prévoit de lancer une gamme complète de véhicules. Son premier modèle, la E26, sera lancé en 2023 et compte se positionner face à la Renault ZOE.

Sur un marché de plus en plus convoité par les grands constructeurs, certaines startups tentent encore de sortir leur épingle du jeu. C’est le cas de l’entreprise catalane Lupa qui vient de présenter les images de son premier modèle. Affichant 4,07 m de longueur, la Lupa E26 souhaite concurrencer la Renault ZOE et la Peugeot e-208 sur le segment des citadines. Sur son site internet, le constructeur annonce une puissance allant jusqu’à 87 kW et un 0 à 100 franchi en 9 secondes. Cumulant 42 kWh de capacité, la batterie affiche une autonomie WLTP comprise entre 320 et 400 km en fonction du type de conduite.

Annoncée à partir de 17000 euros hors aides gouvernementales, la Lupa E26 pourra être achetée sans sa batterie pour un tarif de 9400 €. Dans ce cas, le pack sera proposé sous forme locative. En matière de distribution, le constructeur prévoit des ventes exclusivement en ligne. Les livraisons et les opérations de maintenance seront réalisées par le biais d’ateliers et de concessions partenaires.

Au-delà de sa citadine, le plan produits de Lupa prévoit également le lancement de deux SUV électriques à horizon 2024. Doté d’une batterie de 64 kWh, le SUV64 est annoncé à 23.000 € tandis que le SUV42, à l’autonomie plus modeste, devrait débuter à partir de 19.100 €.

Publicité


Avis de l'auteur

Si se lancer dans la voiture électrique paraissait pertinent il y a encore quelques années lorsque le terrain était « vierge », il me parait aujourd’hui difficile pour un nouvel acteur d’arriver à se faire une place sur le marché. D’autant plus que Lupa compte s’aventurer sur le marché du « low-cost » qui reste aujourd’hui l’un des segments les plus difficiles à rentabiliser dans le monde automobile.


Publicité