Si une première usine sort de terre en Arizona, Lucid Motors envisagerait d’installer un outil de production en Arabie saoudite.

Alors que la nouvelle berline électrique vient de voir le jour, Lucid Motors entame le développement de ses outils de production. Pour y arriver, la marque américaine a notamment bénéficié d’un investissement d’un milliard de dollars du Fonds public d’investissement d’Arabie saoudite en 2018.

Ce rapprochement entre l’entité financière et Lucid prévoirait également la présence d’une usine de la marque dans le royaume. C’est ce qu’indique Blomberg, renseigné par des sources anonymes proches du dossier. D’après les premières indications, Lucid pourrait faire naître une usine dans la Ville Économique du Roi Abdallah, au nord de Djeddah, ou à Neom, au l’extrême nord-ouest du pays.



Une première étape dans la stratégie du pays

Avec cette condition, l’Arabie saoudite envisage de devenir la plaque tournante du Moyen-Orient en matière de fabrication de voiture électrique et, plus largement, en matière de mobilité propre. Le pays a donc trouvé en Lucid un partenaire de choix, qui prévoit de produire 400 000 voitures par an, juste en Arizona.

Aucun calendrier n’a été avancé par les sources du dossier. Toutefois, certains observateurs s’interrogent déjà sur la solidité des approvisionnements d’une usine de ce type dans cette région du globe.