Essayer LG Chem veut intensifier sa production de batteries en Europe et aux États-Unis ?

Configurez votre véhicule LG Chem veut intensifier sa production de batteries en Europe et aux États-Unis ou demandez un essai gratuitement.

Afin de satisfaire la demande explosive de batteries pour véhicules électriques, LG Chem envisage d’intensifier sa présence en Europe et aux États-Unis.

Le géant coréen se frotte les mains. Alors que les bénéfices de LG Chem affichent des niveaux records (671 millions d’euros au 3e trimestre 2020), le fabricant poursuit sa folle croissance. Poussé par l’augmentation des ventes mondiales de véhicules électriques, il va tripler sa capacité de production de batteries cylindriques et prévoit de nouvelles usines en Europe et aux États-Unis.

La firme y est déjà présente avec une usine à Wroclaw en Pologne (qui produit notamment la batterie de la Renault Zoé) et dans l’Ohio aux États-Unis. Elle a récemment annoncé la construction d’un nouveau site européen, sans préciser l’emplacement exact. Par ailleurs, LG Chem affirme développer un nouveau type de cellule qui offrira une densité énergétique 5 fois plus élevée et six fois plus de puissance.

De nombreux constructeurs font appel à l’industriel coréen pour les batteries de leurs véhicules électriques : Volkswagen, General Motors, Tesla, Renault, Hyundai, Mercedes… Ces clients sollicitent également des concurrents comme SK Innovation, Samsung SDI, CATL, BYD, Panasonic et Envision AESC dont certains ont déjà des usines européennes et des projets d’expansion.