London Electric Vehicle Company (LEVC), le fabricant des taxis londoniens de nouvelle génération, vient de démarrer la production de son nouveau véhicule nommé VN5. Comme le taxi londonien TX, le VN5 utilisera un prolongateur d’autonomie et un châssis en aluminium, qui lui permet d’être à la fois léger et résistant à long terme.

L’autonomie annoncée en tout électrique frôle les 100 km grâce à la batterie de 31 kWh. Avec le prolongateur, l’autonomie théorique est portée à 489 kilomètres. LEVC a placé une attention particulière sur l’intégration du groupe motopropulseur et de la batterie dans le châssis pour optimiser la maniabilité du véhicule notamment.

Alors que le modèle TX tenait son nom de sa fonction de taxi, le VN reprend le même code dérivé du mot van. Le chiffre présent dans sa dénomination représente l’espace de stockage utile du véhicule, qui monte jusqu’à 5,5 m3. LEVC place énormément d’espoir dans ce véhicule puisque l’objectif est qu’il représente d’ici deux ans 70 % de la production de la marque.



Le constructeur a bénéficié de financements via l’Advanced Propulsion Centre, une organisation à but non lucratif qui facilite le financement de projets de R&D basés au Royaume-Uni. Celle-ci a aidé LEVC à concevoir, développer et tester le VN5. L’étape après la production sera celle des contrôles qualité, au nombre de 350. De là, les exemplaires seront mis en vente en premier lieu au Royaume-Uni. Le modèle arrivera par la suite dans le reste de l’Europe, y compris en France.