| Sur
30 octobre 2019 11:26

Les voitures électriques débarquent en Afrique par le Rwanda

Par Philippe SCHWOERER

Dans un premier temps, et respectivement mises à disposition par le constructeur et le groupe spécialisé dans l’énergie, 4 e-Golf et une station de recharge seront introduites à Kigali, la capitale rwandaise.

Sous réserve des résultats obtenus par le programme, la flotte de voitures électriques sera étendue à 50 unités qui pourraient se ravitailler en électricité auprès des bornes réparties sur 15 sites.

Les techniciens locaux qui assembleront et entretiendront ces e-Golf, mais aussi leurs conducteurs, ont reçu une formation spécialisée en amont du lancement du projet.

Cette initiative entre dans le cadre de la coopération allemande en matière d’enseignement professionnel et de développement des concepts de mobilité respectueux de l’environnement pour les villes africaines. Ainsi le plan Moving Rwanda – dans lequel s’inscrit ce programme pour la mobilité électrique -, lancé en juin 2018 à la suite de l’investissement initial de Volkswagen dans ce pays.

En premier fruit, la création de Volkswagen Mobility Solutions Rwanda qui propose des services de mobilité parmi lesquels le covoiturage via application smartphone (27.000 utilisateurs enregistrés) pour les particuliers et l’autopartage pour les professionnels.

C’est à cette structure que seront confiées les e-Golf, afin de fournir un service de mobilité personnalisé.

Sur le continent africain, Volkswagen est également présent avec des unités de production au Kenya, et au Nigeria, comptant développer sa présence ensuite avec le Ghana et l’Ethiopie.

Philippe SCHWOERER

Auteur et journaliste, Philippe est un passionné de voitures électriques depuis de très nombreuses années.

Lire les commentaires

  • La majorité des pays africains ont déjà du mal à produire et distribuer l’electricité, alimenter des VE paraît utopique.
    La production est majoritairement faite par des centrales diesel hors d’age, rare sont les barrages où turbines à gaz.

    Volkswagen a toujours été à la traine sur les marchés africains (hors Maghreb et Afrique du Sud) faute de véhicules adaptés à ces marchés. Ils ne prennent pas de grands risques et font juste de la communication.

  • Audi, Jaguar et Nissan vendent déjà des voitures électriques en Afrique du Sud !

    De l'inconvénient de recopier un communiqué de presse...

  • La mobilité autonome personnalisée ne se justifiera qu'avec des engins type I-ROAD, légers, sinon, ce sera inciter ceux qui prennent les transports en commun à les quitter (dit une étude récente) !

  • En Afrique, ils feraient mieux d'abord d'arrêter la fausse tradition des brûlis systématiques, et de préférer faire du compostage ! De préférence avec la solution de terrasses étroites entourées de talus arborés pleins de fruitiers non traités, le creux des terrasses, noyé par les pluies arrivant à tuer les insectes en excès ! https:://greenjillaroo.wordpress.com
    La planète est un tout vital indissociable ou chaque erreur faite se cumule au pire un jour ou l'autre !!!

Ce site utilise les cookies.