La FIA a voté le passage à l’hybride pour le championnat du monde des rallyes (WRC) et a confirmé la conversion à l’électrique pour le Rallycross (WRX) dès 2021.

En sport automobile électrifié, il n’y a pas que la F1 et la Formule E. La réunion de la Fédération Internationale de l’Automobile du 14 juin a voté de nombreux changements, dont celui du WRC.

Le Championnat du monde des rallyes fera officiellement sa mutation en hybride lors de la saison 2022. Les voitures, qui seront encore plus larges qu’aujourd’hui, embarqueront un pack standard, peut-être modifiable en 2024. L’objectif est de piloter en électrique en ville, ainsi que lors des « Power Stage » faisant entre 10 et 20 km.

Autre championnat mondial, le World Rallycross ou WRX passera au 100% électrique en 2022, après une saison 2021 au mélange thermiques/électriques. Les courtes distances sont effectivement plus confortables (5 min par séance maximum), mais les bolides seront surpuissants. La catégorie « Supercars » verra des monstres de 545 à 680 chevaux, le 0-100 km/h passant sous les 2 secondes. Un catégorie Junior eRX sera aussi créée, avec 250 kW de puissance.



Les MotoE en piste cette semaine

Hors automobile, le sport moto a fait une première ce 19 juin. Réduite cette année à cause de l’incendie de toutes les motos, le MotoE a lancé ses premiers essais à Valence (Espagne). Cette catégorie 100% électrique démarrera le weekend du 7 juillet au Sachsenring (Allemagne).