Voilà à peine plus de deux ans que le Tesla Cybertruck a été dévoilé. Mais l’utilitaire électrique de tous les superlatifs se fait attendre, alors que la concurrence américaine commence à s’armer. En attendant, le Cybertruck poursuit ses essais à Fremont, en Californie, où il se fait surprendre une nouvelle fois.

Rien de nouveau dans la longue série du Tesla Cybertruck, qui se présente sur les pistes d’essai de l’usine sous sa forme presque originale, et finalement assez similaire au précédent prototype. Mais la plupart des observateurs ont pu remarquer l’énorme essuie-glace avant, obligatoirement grossier pour s’adapter au pare-brise gigantesque.

Interrogé à ce sujet sur Twitter, Elon Musk a précisé que c’est la partie qui le dérangeait le plus sur le Cybertruck. Le patron de la marque de préciser que des balais déployables depuis le coffre avant serait un idéal, avant de préciser que le système serait plutôt complexe.

Peut-être fait-il référence ici aux essuie-glaces électromagnétiques, dont les dépôts de brevet ont fait surface sur la Toile courant 2019 : installé sous le capot, le balai monté sur un guide magnétique pourrait nettoyer le pare-brise dans son intégralité avec un mouvement de gauche à droite.