Premier véhicule électrique de grande envergure du constructeur, le Mercedes EQC peine à convaincre les clients.

Lancé à l’été 2019, le Mercedes EQC est arrivé sur le marché avec des très fortes ambitions. Poussant les portes du segment des voitures électriques, il osait aussi viser le Tesla Model X, comme l’ensemble de ses concurrents. Après des débuts difficiles, le SUV est encore trop timide sur le plan commercial.

C’est ce qu’indique le journal économique allemand Handelsblatt, en se reposant sur les chiffres de la Federal Motor Transport Authority. Ainsi, après un exercice 2019 clôturé avec 397 unités, le Mercedes EQC a été choisi par 276 automobilistes allemands depuis le début de l’année 2020. Soit moins de 700 exemplaires enregistrés sur son marché domestique en près d’un an de commercialisation !

Cinq fois moins vendu que l’Audi e-Tron

Si l’épisode sanitaire n’a pas été salutaire pour le SUV électrique, il semble toutefois que l’Audi e-Tron se comporte mieux au chapitre des ventes. Toujours selon les mêmes sources, le SUV d’Ingolstadt enregistre près de 4.500 unités sur la même période.

Les dirigeants de la marque ont indiqué que « les immatriculations ne sont pas un indicateur pour tirer des conclusions sur la demande ». Toutefois, il semblerait qu’ils considèrent le Mercedes EQC comme « un désastre total » selon le journal économique.

Sur le seul marché Européen, le SUV électrique s’est écoulé à hauteur de 1.413 exemplaires en 2019. Au premier trimestre 2020, un total de 1.505 unités a été comptabilisé par le fabricant, mais le volume total ne devrait pas excéder les 6.000 ventes selon les estimations.