La première moto électrique de Harley-Davidson bat le rappel en raison d’une perte de puissance liée au circuit de charge.

Habituée aux grosses et bruyantes cylindrées, la marque Harley-Davidson est étonnamment entrée dans le monde des véhicules électriques avec la Livewire. Puissante et plaisante, la moto électrique cause néanmoins des nuits blanches à la firme.

Ainsi, Harley-Davidson bat le rappel pour sa Livewire. La cause avancée par le document : « le logiciel du système de charge embarquée (OBC) peut déclencher un arrêt du groupe motopropulseur du véhicule électrique, sans fournir d’indication raisonnable au pilote qu’une séquence d’arrêt a été lancée. Dans certains cas, le véhicule peut ne pas pouvoir être redémarré ou, s’il est redémarré, peut être arrêté à nouveau peu de temps après ».



Vers un problème récurrent ?

Ce problème logiciel lié au circuit de charge, et qui engendrerait une perte de puissance, concernerait seulement 1 % des exemplaires fabriqués entre le 23 septembre 2019 et le 16 mars 2020. Un problème qui serait réglé grâce à une mise à jour du logiciel en concession.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que la Harley-Davidson Livewire rencontre ce genre de problèmes concernant son circuit de charge : à la fin de l’année dernière, la marque américaine n’a eu d’autre choix que de stopper la production et la livraison de ses motos suite à la découverte d’un exemplaire défectueux sur les chaînes de montage.