| Sur
6 novembre 2019 10:50

Infiniti alimentera ses voitures électriques à l’essence

Par Philippe SCHWOERER

Concrètement, un bloc thermique 1,5 litre 3 cylindres VC-Turbo à compression variable, gavé à l’essence, recharge en roulant une batterie de modeste capacité énergétique (3,5 à 5,1 kWh). Le pack alimente 2 moteurs électriques (1 à l’avant et l’autre à l’arrière) qui sont les seuls à transmettre leur couple aux 4 roues motrices. Ensemble, ils développeront une puissance maximale comprise entre 185 et 320 kW, selon modèle.

Si Infiniti table sur cette architecture, c’est afin d’éliminer 2 des points noirs que de nombreux automobilistes mettent en avant pour ne pas franchir le pas de la mobilité électrique : la difficulté à recharger les batteries, et une autonomie insuffisante.

La marque compte électrifier toute sa gamme au cours des 2 prochaines années et, à terme, tendre vers une technologie 100% électrique. Pour ce faire, elle a prévu de développer une plateforme dédiée et 2 types de groupes motopropulseurs : électrique alimenté à l’essence, et 100% sur batterie de traction.

Le milieu de la plateforme, entre les 2 trains de roues, sera totalement occupé par une batterie de grande capacité pour les modèles 100% électriques. Les autres accueilleront dans le même espace un pack réduit, le réservoir à essence et un système d’échappement nettement plus petit que d’ordinaire. Le nouveau bloc thermique MR15DDT, lui, sera classiquement placé à l’avant.

Pas d’infos sur la consommation en énergie. En revanche Infiniti donne le temps du 0 à 100 km/h, mais faut-il le communiquer ? De l’ordre de celui d’une Tesla Model 3 Long Range à transmission intégrale : 4,5 secondes.

Philippe SCHWOERER

Auteur et journaliste, Philippe est un passionné de voitures électriques depuis de très nombreuses années.

Etiquettes : Infiniti

Lire les commentaires

  • L’intérêt de cette techno est de proposer des gros véhicules au moteur downsizé, faisant illusion de performance et au confort de conduite de la propulsion électrique. Encore un véhicule de transition en somme, qui ne mise pas vraiment sur la sobriété (il aurait fallut choisir l’architecture de la prius pour ça), mais qui fait progresser "l’expérience de conduite", malheureusement encore pensé sur le logiciel du bling-bling green whashing, que s’entête à nous proposer de nombreux constructeur. (car le marché de mouton est la).

  • l'innovation version Infinity.
    Lorsque beaucoup de marques cherchent a faire des thermiques qui polluent moins, eux cherchent a faire de l'electrique qui pollue plus.
    C'est novateur, fallait oser !

    • Joliment formulé!
      Ce véhicule ne fait pas vraiment avancer la cause du véhicule propre. Il permet simplement à l'automobiliste de goûter au confort de la propulsion électrique et ses performances instantanées, tout en continuant à aller confortablement à la pompe.

  • Le problème comme trop souvent maintenant sur AP c'est le titre.
    Qui laisse penser que Infiniti ne va faire que de l'hybride, d'ou se déchaînement d'incompréhension avec des messages négatifs (pour rester correct) de la part des intervenants qui ne retiennent que ça. Alors que tdans l'article il est clairement exprimé qu'en même temps il y aurra du 100% électrique:
    "Pour ce faire, elle a prévu de développer une plateforme dédiée et 2 types de groupes motopropulseurs : électrique alimenté à l’essence, et 100% sur batterie de traction"
    Voilà ce qu'il fallait retenir et qui semble avoir échappé a presque tous le monde.
    Ce qui n'empêche que l'e-Power est une technologie de inintéressante, comme toutes les hybride rechargeable, même si ce n'est pas la panacée.

    • Sébastien
      Oui comme tous ceux qui aujourd'hui propose de l’électrique ont racheté les plans de la Leaf, et ceux qui font de l'hybride parallèle ceux de la Prius....
      L'e-Power ca fait maintenant quatre ans qu'ils l'ont sortie d'abord sur la Note (qui a fait un carton au japon avec cette technologie, souvent n°1) , et c'est quand même un peu différent de la Volt qui était une fausse hybride série, qui est un principe bien plus vieux puisque déjà utilisé au début du 20 iem siècle.

    • Vidéo Youtube bloquée en France par SONY (pour des questions de droit d'auteur du fond musical je suppose ?).
      Merci SONY, on s'en souviendra.

      • Il faut chercher "who killed the electric car" dans youtube.
        Je ne donne pas de lien, Google a le strike facile.

  • Bref un hybride série ça s'appelle.

    " un bloc thermique 1,5 litre 3 cylindres VC-Turbo à compression variable, gavé à l’essence"
    donc environ 30% de rendement en cycle variable. si le système est intelligent un max de 40% à cycle stabilisé en charge.
    X0.8 de la charge/décharge batterie = 0.32% de rendement (ou 68% de pertes)

    bref, aucun intérêt

    • 32 % de rendement, c'est toujours mieux que le rendement de l'électricité du réseau.
      En plus là pas de lourde batterie donc moins d'énergie nécessaire pour le même mouvement.
      Moins de masse = moins de particules et d'autant plus avec un moteur à régime constant.
      Les activistes n’ont qu’à aller de rhabiller, la prochaine étape c’est réduction drastique des voitures en ville à commencer par celle des non habitants.

      • 32%, mieux que le reseau? permettez moi de dire LoL...
        Prenons une énergie fossile ;
        rendement d'une centrale gaz au cycle combiné : + de 60%
        rendement du réseau électrique jusqu’à la prise de courant : 95%
        -> rendement global avant recharge de la batterie tampon 57% VS dans les 30% pour le e-power...
        Et puis votre délire sur les pitites particules...

    • ...c'est pas un peu exagéré de comparer un véhicule 3 cylindres 1.5 avec des pickup V8 dé-catalysés conduis pas des abrutis ?

      • Où as-tu vu une comparaison ?

        C'était pour illustrer que les USA de BUSH et TRUMP en ont cure de la pollution.

        Que Infinity aille vendre ses fausses voitures électriques chez ces dégénérés du centre et du sud des Etats Unis... ils adorent !

  • 320kW, moins la puissance fournie par le 1,5l (100kW, généreusement), cela fait encore 220kW à tirer sur une batterie de 5kWh. Autrement dit une décharge à plus de 40C. Même les batteries "modélisme" n'y parviennent pas! Sans parler de la durabilité d'une telle torture électrique. Ou alors cette batterie tampon, c'est des supercondensateurs. Et pourquoi pas?

    Si leur châssis prévoit un grand "bac à batteries", on pourrait y mettre au choix 100kWh de Li-ion (pour la version du véhicule qu'il faut se donner la peine de brancher) ou 5kWh de supercapas (faible densité énergétique). Mais il faudra encore de la place pour le bloc essence et son réservoir (qu'il faudra se donner la peine de remplir).

  • Pour info les voitures alimentée à l'essence ne sont pas des voitures électrique.
    Mais ils annoncent aussi de "vraies" voitures électrique alimentées elles à l’électricité.
    Sinon j'aime beaucoup le design particulièrement de la berline, moins du SUV, c'est sobre et élégant tout en étant moderne.

Ce site utilise les cookies.