Le fabricant de batteries GAC Group travaille toujours sur ses batteries au graphène et va certainement réussir à lancer ses premiers tests avant la fin de l’année, pour voir si le fonctionnement de cette nouvelle technologie pourrait par la suite permettre une production en série.

Depuis plusieurs mois, GAC Group assure que la recherche et développement de cette nouvelle technologie avance rapidement, et c’est désormais confirmé avec la probabilité de voir les batteries de nouvelle génération du fabricant chinois être testées avant la fin de l’année 2020. Cependant, la fabrication en masse de cette technologie dépendra du succès du test.

C’est au mois de juillet que GAC avait annoncé avoir trouvé comment tirer parti des propriétés conductrices du graphène et les avoir exploitées via une structure 3D différente du graphène standard. Celle-ci est insérée dans la cathode et l’anode de la batterie en tant qu’additif, ce qui permet d’améliorer grandement la performance de recharge des batteries via les propriétés de la matière.

Selon GAC, un véhicule utilisant une batterie au graphène peut voir celle-ci être rechargée à 80 % de sa capacité en 8 minutes, tandis qu’il lui faudrait environ 10 minutes pour récupérer 200 à 300 kilomètres d’autonomie. Le fabricant a déjà effectué plusieurs demandes de dépôts de brevet pour la production du graphène, des super condensateurs et des batteries à charge rapide.

Publicité


Publicité