Afin de garantir l’approvisionnement en batteries de ses véhicules électriques, Volkswagen compte multiplier les joint-ventures et accélérer le financement du projet.

Pour Stefan Sommer, membre du conseil d’administration du groupe cité par Reuters, ces financements visent à inciter les fabricants de cellules les plus sceptiques à augmenter leurs volumes de production et à lancer de nouveaux sites industriels.

« Tous les fournisseurs ne sont pas convaincus que la mobilité électrique sera aussi importante. Vous devez passer plus de temps à les convaincre d’investir dans l’industrie automobile », a déclaré le représentant du groupe allemand.

Pour Volkswagen, il s’agit avant tout de s’assurer que l’approvisionnement en batteries ne manque pas. A horizon 2025, le constructeur estime que ses besoins en batteries seront de l’ordre de 150 GWh En Europe. Des chiffres qui devraient doubler en 2030.

Il y a quelques semaines, Volkswagen a déjà annoncé un premier partenariat avec la société suédoise Northvolt. Installé à Salzgitter, en Allemagne, le site sera en mesure de produire 24 GWh de cellules par an. Une production conséquente mais encore insuffisante pour répondre aux ambitions du constructeur. Militant pour la création d’une filière européenne de la batterie, le groupe allemand traite également avec les coréens LG, SK Innovation et Samsung SDI ainsi que CATL pour le marché chinois.

Cellules batteries : Volkswagen prêt à mettre la main à la poche
4.1 (81.18%) 17 vote[s]