Le constructeur chinois BYD a raflé une méga-commande de 259 autobus électriques aux Pays-Bas.

Il s’agirait de « la plus importante commande de bus électriques jamais enregistrée en Europe » selon BYD. La filiale hollandaise de l’opérateur français Keolis a choisi le géant chinois pour la fourniture de 259 autobus électriques. Les premiers exemplaires seront livrés dès l’été 2020 et mis en service en fin d’année. Ils circuleront dans la région d’Ijssel-Vecht, située à une centaine de kilomètres à l’est d’Amsterdam. La commande est composée de 206 autobus de 12 mètres équipés de pantographes ainsi que plusieurs midibus de 8,7 m et du nouveau « eBus ». Ce dernier modèle promet « une nouvelle technologie de batterie améliorée pour offrir une meilleure autonomie et une capacité de ville à ville », explique BYD. Le montant de l’opération n’a cependant pas été dévoilé.

La vague d’électrification des transports est une aubaine pour le fabricant chinois. En Europe, BYD affirme avoir livré et pris commande de plus de 1200 autobus électriques à travers 60 villes et une dizaine de pays. La semaine dernière, il a également remporté une méga-commande de 379 exemplaires destinés à TransMilenio, l’opérateur de transports public de Bogotá. Un engouement qui pourrait profiter à la France : BYD a inauguré fin 2018 sa deuxième usine européenne à Beauvais dans les Hauts-de-France. On ne sait toutefois pas si les autobus destinés aux Pays-Bas y seront assemblés.

Publicité


Publicité