Vincent Bolloré vient d'inaugurer le site de production du Bluetram, un nouveau concept de transport en commun électrique présenté comme une alternative au tramway.

Présenté en mars 2014, le projet Bluetram est aujourd’hui réalité avec l’inauguration d’une ligne de production à Ergué-Gaberic, en Bretagne. Au total, Bolloré indique avoir investi 10 millions d’euros dans la mise en place du bâtiment et de la chaîne de montage.

Un tram sur roues, sans rail ni caténaire

Présenté comme un « nouveau concept de transport en commun électrique », le Bluetram reprend la philosophie du tramway en s’affranchissant de l’installation lourde des rails et des caténaires.

Principaux avantages du système : un coût cinq à dix fois moins élevé qu’un tramway classique et un délai de mise en place fortement raccourci (seulement trois mois selon Bolloré).

« Pour faire 25 kilomètres de tramway avec une trentaine de stations, ça coûte environ 300 millions d’euros. Nous pouvons faire un système à 30 millions d’euros », avance Vincent Bolloré. De quoi intéresser plus d’une collectivité en quête de solutions de transport peu coûteuses et écologiques.

Recharge par « biberonnage »

Concrètement, il s’agit du même principe que le système actuellement expérimenté à l’aéroport de Nice par PVI (voir notre sujet), le Bluetram fonctionnant grâce à du « biberonnage » via 30 modules de 20 supercapacités installés sur le toit de la rame.

La recharge s’effectue à certains arrêts, lors de la descente et montée des passagers, via un processus automatisé qui ne dure pas plus de 20 secondes. Les stations sont directement développées en interne par Automatic Systems, une filiale de Bolloré.

Selon Bolloré, chaque « recharge » permet d’obtenir 2 kilomètres d’autonomie, soit de quoi aller jusqu’à la prochaine station.

Le système de recharge du Bluetram est automatisé et s'effectue lors de certains arrêts.

Le système de recharge du Bluetram est automatisé et s’effectue lors de certains arrêts.

De 22 à 90 passagers

Bolloré compte fabriquer deux variantes de son Bluetram. La version 6 mètres sera capable d’embarquer 22 passagers et sera livrée en 2015 tandis que la version 12 mètres pourra accueillir jusqu’à 90 passagers avec un lancement prévu en 2016…

Si on ne connait pas encore le nom des collectivités qui déploieront le système, Bolloré annonce que les premiers Bluetram seront déployés « avant la fin de l’année ».

Et Vincent Bolloré semble fonder de grands espoirs dans son Bluetram puisqu’il a annoncé vouloir augmenter ses capacités de production avec le lancement d’une « deuxième tranche » en avril 2015. « Il s’agit d’agrandir l’usine Bluetram actuellement développée sur 2 500 mètres carrés. Nous allons y ajouter 5 000 mètres carrés supplémentaires de façon à augmenter les cadences » précise Vincent Bolloré qui investira 20 millions d’euros supplémentaires pour la réalisation de cette nouvelle tranche. Objectif : atteindre un volume de production de 200 Bluetram par an.

Notez cet article