Au Congo, le groupe français Bolloré vient de lancer une joint-venture afin d’accélérer le développement de l’électro-mobilité et favoriser la production d’énergie renouvelable à travers le pays.

Entre la création de la ligne ferroviaire Cotonou-Abidjan et ses différents projets d’électro-mobilité, Bolloré multiplie ses initiatives sur le continent africain. Dernière en date : la création d’une co-entreprise avec l’État du Qatar pour développer l’électro-mobilité au Congo.

Destinée à développer le transport électrique et des systèmes de production d’énergie propre au Congo-Brazzaville et baptisée Bluecongo, cette joint-venture prévoit notamment la mise à disposition de  50 voitures et 14 bus électriques dans le cadre des Jeux Africains qui ont lieu à Brazzaville du 4 au 19 septembre. Pour le ravitaillement en énergie, quelques 80 bornes de recharge ont été installées et réparties dans 4 stations Bluecongo.

A terme, la flotte de véhicules déployée pour les Jeux restera au Congo pour d’offrir des compléments de mobilité aux habitants de Brazzaville et de Pointe-Noire.

Au-delà de l’aspect mobilité, Bolloré étudie également  la mise en place de plusieurs unités de production solaires qui stockeront l’énergie dans les batteries lithium-polymère développées par le groupe.

Notez cet article