Pour le gouvernement fédéral allemand, il s’agit en particulier de sécuriser l’approvisionnement en batteries lithium-ion pour les groupes BMW et Volkswagen, déjà impliqués avec le fabricant scandinave de cellules.

L’action se présente comme une garantie à hauteur de 80% sur les prêts consentis par les banques. Dans un contexte fragile de reprise de l’activité industriel post Covid-19, elle couvre les risques politiques et économiques.

Cette opération stratégique, qui pourrait mobiliser jusque 443 millions d’euros, s’inscrit dans le cadre de la promotion du commerce extérieur.

Elle va conforter les 2 constructeurs allemands dans leurs feuilles de route très denses vers les mobilités électrique et hybride rechargeable. Et ce, en s’affranchissant d’une dépendance aux fabricants asiatiques de batteries.

C’est à Skellefteå, dans le nord de la Suède, que la Gigafactory directement concernée par la garantie du gouvernement fédéral allemand est actuellement en cours de construction, pour de premières livraisons de cellules programmées en 2024.

L’alimentation électrique du site sera intégralement d’origine renouvelable – éolien et hydraulique. Il bénéficie déjà d’un contrat d’approvisionnement à long terme signé par BMW, et crédité d’une enveloppe de 2 milliards d’euros.

Cette unité suédoise de production est perçue comme un programme de référence qui devrait aider au projet poursuivi par la coentreprise créée par Northvolt et Volkswagen, installée en Allemagne sur le site de Salzgitter du constructeur.