Aux Etats-Unis, le groupe Bolloré vient d’entamer la construction des 12 premières stations de BlueIndy, son premier service d’autopartage électrique en Amérique du Nord. 

Présenté en mai 2014, BlueIndy devrait compter plus de 200 stations et 500 Bluecar au terme de son déploiement. Si elle conserve la même technologie que les modèles Autolib’, la voiture électrique de Bolloré a néanmoins dû subir quelques modifications pour se conformer aux réglementations du marché américain (nouveaux pare-chocs à l’avant et à l’arrière, crash-test spécifique etc…)

«  Lorsque ce réseau sera terminé, il fera d’Indianapolis une ville encore plus attrayante pour les nouveaux résidents et talents. Les visiteurs et participants aux congrès pourront explorer la ville et sa périphérie, et ce réseau donnera à Indianapolis d’être l’une des villes les plus équipées en transports électriques d’Amérique et d’être un leader de l’innovation technologique » a indiqué Greg Ballard, Maire de la Ville d’Indianapolis et fervent défenseur de l’électro-mobilité aux USA.

Démarrage le 4 juillet 2015

Si Bolloré n’indique rien dans son communiqué, certains médias parlent d’un lancement du service au 4 juillet 2015. D’ici là, Bolloré devrait renforcer ses équipes et annonce la création de 50 emplois locaux d’ici à la fin de l’année.

Publicité


A l’instar d’Autolib  de Bluecub et de Bluely, Bolloré assurera la majeure partie du financement de Blueindy avec un investissement de plus de 40 millions de dollars. La ville d’Indianapolis et IPL (Indianapolis Power & Light – en charge du déploiement des bornes) contribuent également au projet à hauteur de 6 et 3.7 millions de dollars.

Publicité