BMW vient d’annoncer que la première Mini électrique de série sera assemblée à Oxford, en Angleterre. Lancement attendu en 2019.

Après avoir un temps envisagé une production aux Pays-Bas ou en Allemagne, les responsables de la marque filiale de BMW ont finalement confirmé la production de la future Mini électrique en Angleterre malgré les risques liés au Brexit. Celle-ci sera assemblée à Oxford, une usine qui assure  aujourd’hui 60 % de la production mondiale du constructeur.

Attendue en 2019, la future Mini électrique ne sera pas pour autant intégralement fabriquée au Royaume-Uni. « Le système de motorisation électrique de la Mini sera construit par le centre e-mobilité de Dingolfing et de Landshut, en Bavière, avant d’être intégré au véhicule à Oxford, le principal centre de production de la Mini trois portes » a expliqué le constructeur dans un communiqué.

Pour BMW, la Mini électrique est une étape importante d’une vaste stratégie électro-mobile qui passe par le renouvellement de la BMW i3, dont la version restylée sera présentée à la rentrée à Francfort, et l’arrivée du futur BMW X3 électrique dont le lancement est attendu pour 2020. D’ici à 2025, le constructeur ambitionne que les véhicules « électrifiés » représentent 15 à 25 % de ses ventes.

Quant à la présentation et aux détails techniques de cette future Mini électrique, peut-être aurons-nous droit à un premier prototype à la rentrée pour le Salon de Francfort.

Notez cet article