Révélée pour la première fois au Concours d’Elegance de Pebble Beach, l’Audi PB18 e-tron annonce plus de 500 kilomètres d’autonomie en cycle WLTP.

Désignant à la fois le nom du célèbre concours de Pebble Beach et la technologie qui anime la R18 e-tron, la « PB18 e-tron » a été conçue par le nouveau studio de design Audi de Malibu et ne cache pas sa parenté avec l’Audi Aicon, un concept révélé en 2017. Les deux concepts sont toutefois radicalement différents. Alors que l’Aicon a été conçue comme une grande routière aux fonctionnalités avancées, la PB18 e-tron est centrée sur la performance.



A l’intérieur, le conducteur prend place dans un cockpit pouvant être glissé latéralement pour les conditions de course. En conduite classique, une place supplémentaire est disponible pour un second passager. Baptisée « Level Zero » en interne, la PB18 e-tron ne fait pas appel à des dispositifs autonomes complexes et limite ses équipements pour éviter le surpoids. Une façon de garantir des performances optimales.

Longue de 4,53 m et large de 2 mètres, la PB18 e-tron est montée sur des roues de 22 pouces. Elle fait appel à un mélange de carbone et d’aluminium destiné à optimiser son poids et offre un volume de chargement de 470 litres, plutôt généreux pour une voiture de sport.

Trois moteurs électriques et transmission intégrale

La PB18 e-tron embarque trois moteurs électriques. Installé sur l’essieu avant, le premier développe jusqu’à 150 kW tandis que les deux autres, situés sur le train arrière, développent jusqu’à 350 kW. Des moteurs gérés indépendamment par un gestionnaire de contrôle de couple, qui associé au contrôle électronique de stabilisation (ESC), permet de mieux répartir la puissance entre les roues des essieux avant et arrière en fonction des besoins.

Cumulée, la puissance peut atteindre 500 kW et même être portée à 570 kW de façon temporaire. Développant jusqu’à 830 Nm, le PB18 e-tron abat le 0 à 100 km/h en un peu plus de deux secondes…

En mode classique, le conducteur pourra choisir de limiter les performances pour privilégier l’autonomie tandis que les capacités de régénération des moteurs électriques autorisent la conduite à une pédale, limitant l’usage des freins hydrauliques aux seuls freinages intensifs.

Reposant sur une technologie solide, la batterie totalise 95 kWh de capacité énergétique. De quoi promettre plus de 500 kilomètres d’autonomie en cycle WLTP. Conçue pour une recharge en 800 volts inspirée de la Porsche Taycan, l’Audi PB18 e-tron autorise une charge en 15 minutes à 350 kW et embarque un système de charge par induction baptisé Audi Wireless Charging (AWC).

Des caractéristiques qui devraient inspirer la future sportive électrique que compte lancer le constructeur au début des années 2020…