REDSPACE : un concept visionnaire de citadine électrique ultra-compacte et multifonctions
Notez cet article

Basée sur l’idée que les voitures circulent pendant moins de 10 % du temps, la REDSPACE est un concept de citadine électrique ultra-compacte, modulable et multifonctions taillé pour les mégalopoles asiatiques.

REDSPACE (ou REDS) signifie « Revolutionary Electric Dream Space ». Conçue par Chris Bangle ,un ancien designer de Fiat et de BMW et présentée tout récemment au salon de Los Angeles, cette « voiture » que l’on peut en effet qualifier de révolutionnaire a été pensée pour exploiter l’espace intérieur aussi efficacement que possible. Celui-ci peut par exemple servir de bureau, d’espace de réunion, de salle de jeu, de salon, de chambre …

Avec ses 2,97 m, la REDS est 45 cm plus courte qu’une Fiat 500 et à peine plus longue qu’une Smart Fortwo. Une caractéristique qui sera certainement appréciée par les citadins et navetteurs confrontés quotidiennement au calvaire de la recherche d’un stationnement. Malgré ce faible encombrement, la voiture dispose de quatre places assises, et même d’une cinquième grâce à un siège rabattable pouvant être utilisé à l’arrêt. Les sièges peuvent pivoter, se rabattre ou se déplacer pour que l’espace intérieur puisse être utilisé pour différentes fonctions.  Ainsi,  le volant peut se replier et le siège du conducteur pivoter pour créer un espace social ou de réunion.  La banquette arrière peut être utilisée comme table ou coussin à langer mais permet aussi, en reposant les pieds sur les sièges avant rabattus, de se détendre devant l’écran de 17 pouces intégré au tableau de bord pour regarder des films ou s’adonner à des jeux vidéo.

Les accoudoirs du conducteur et du passager, inclinés vers le haut permettent une position de conduite plus détendue. Les portes s’ouvrent en coulissant vers l’arrière ce qui, malgré l’exiguïté de l’espace intérieur rend l’entrée et la sortie aisées.

Notons que le toit plat accueille des cellules photovoltaïques pour augmenter l’autonomie et que les vitres avant et arrières sont courbées en demi-lunes et ont une inclinaison verticale  inversée par rapport à celle de voitures classiques. Cette innovation permet d’augmenter la visibilité, notamment pour faciliter les manœuvres de stationnement, d’agrandir la surface du toit pour les cellules solaires mais aussi de créer un meilleur ombrage tout en réduisant l’angle de réfraction des rayons solaires sur les vitres, ce qui a comme conséquence de minimiser l’échauffement de l’habitacle par le soleil.

Cette conception pénalise probablement l’aérodynamisme du véhicule,  mais en économisant l’énergie utilisée pour la climatisation, notamment dans les mégalopoles du sud-est asiatique, cela n’aura pas d’impact négatif sur l’autonomie, au contraire.

Un concept visionnaire

Au-delà du look de caisse à savon de la REDS, que l’on aimera ou pas et que beaucoup décrieront probablement, on comprend que Bangle et son équipe ont en quelque sorte révolutionné la manière de concevoir un véhicule. Au lieu de se focaliser comme le font tous leurs collègues sur le design de la carrosserie et les performances routières, ils se  sont concentré sur l’utilisation que les occupants peuvent faire de l’habitacle, non seulement pendant les 90 % du temps où la voiture ne roule pas mais aussi pour perdre le moins de temps possible dans la circulation congestionnée des grandes villes asiatiques. « Nous appelons cela la philosophie 90/10 ou du 4e espace » explique Chris Bangle. «Nous avons découvert que les jeunes, particulièrement dans les mégacités d’Asie, jouissent rarement d’un espace privé. Ils ont un premier espace, leur habitation, partagée souvent avec des parents, des colocataires ou d’autres personnes, un deuxième qui est leur lieu de travail et qui n’offre aucune intimité, un troisième espace décrit comme étant l’espace social où vous rencontrez d’autres personnes, ce sont par exemple les cafés et les bars. Le quatrième espace pourra être votre espace, un endroit que vous configurez pour vos besoins et pouvez même partager quand vous le voulez. C’est la REDS, disponible pendant 90 % du temps. »

Pour l’heure la REDS ne dispose pas des fonctionnalités d’une voiture autonome. Mais dans pas très longtemps, lorsque les automobiles ne nécessiteront plus l’attention d’un conducteur, il sera tout aussi utile de disposer d’un intérieur qui offrira d’autres possibilités que de rester assis à regarder passer le paysage. « Si vous réfléchissez à la voiture autonome du futur, cette philosophie du 4e espace semble parfaitement adaptée » poursuit Chris Bangle. « Lors d’un trajet en ville, un jeune pourrait regarder des films ou jouer, un étudiant réviser ses cours, un homme d’affaires sortir un ordinateur portable et travailler sur un mini bureau ou en profiter pour discuter avec un collègue ou un client, un parent pourrait changer les couches de son bébé voire le nourrir … ». Bangle n’a pas encore prévu de douche ni de cuisine ou de cave à vin … ce  sera peut-être pour la prochaine version LOL.

Si la REDS apparaît au départ comme un concept imaginé en tant que solution de mobilité pour les villes asiatiques congestionnées par le trafic, elle est bien destinée à être fabriquée et commercialisée par le conglomérat chinois CHTC (China Hi-Tech group Corporation) actif notamment dans l’automobile, les camions et les bus électriques. CHTC a créé la marque REDSPACE. Selon certaines sources, les chinois seraient déjà occupés à planifier la production et choisir les fournisseurs mais aucune date n’a toutefois été annoncée pour la commercialisation. Ni Bangle ni REDSPACE n’ont donné de détails sur les caractéristiques techniques de leur auto. On sait qu’elle sera électrique, mais c’est à peu près tout : rien n’a été dévoilé sur l’autonomie, la puissance ou la vitesse de l’engin.

Quant à savoir si ce concept révolutionnaire se transformera un jour en succès commercial et s’il a une chance de s’imposer aussi dans les pays occidentaux … l’avenir nous le dira.