Green Expedition : un road trip électrique de 5000 km en Amérique du Sud
3.6 (72%) 5 votes

Deux Renault Zoé, une Tesla Model S, une moto et même un vélo électrique partiront le 9 avril prochain pour une aventure 100 % électrique à travers l’Amérique du Sud.

Soutenue par les ministères de l’environnement français et argentin, l’initiative est portée par Atypik Travel Organisation (ATO), une société spécialisée dans l’organisation de rallyes-raids. A son actif : plus d’une cinquantaine d’événements parmi lesquels figurent le Trophée Paris-Pékin dont la dernière édition comptait pas moins de 30 participants.

Arpentant la mythique « Ruta 40 », les concurrents partiront de Rio Gallegos, en Argentine, pour un périple de près de 5000 kilomètres qui les amènera 20 jours plus tard jusqu’à Salta, dans le nord du pays. Avant cela, ils devront traverser 27 cols – dont l’un culminant à 4 895 mètres – et 20 parcs naturels avec des étapes allant de 200 à 300 kilomètres.

Si la Tesla Model S 85 ne sera pas trop inquiétée, les deux Zoé 40 kWh pourraient avoir quelques sueurs froides. Idem pour la moto électrique, une Zero DS 2017 engagée par le pilote de trial Bastien Hieyte, et le vélo électrique de Pascal Souvestre, un Matra i-Step Tour XT S 2018. N’annonçant que 120 km d’autonomie dans le meilleur des case, ce dernier imposera au pilote de terminer les étapes à la seule force de ses jambes lorsque la batterie sera épuisée. D’où la nécessité d’une préparation physique rigoureuse et d’une réduction maximale du poids des véhicules avant le départ.

Le défi technique de la recharge

Outre l’organisation logistique et pratique liée à la venue des véhicules et à la préparation du parcours, les organisateurs devaient également anticiper la problématique de la charge.

Pas (encore) de Chargemap et encore moins de bornes de recharge en Amérique du Sud ! Pour réaliser l’indispensable ravitaillement des concurrents, les organisateurs misent sur les partenariats établis avec les autorités locales pour raccorder au réseau électrique des bornes nomades de 22 kW fournies par NomadeEV, une société qui regroupe quelques pionniers de l’électrique. Pour les participants et les organisateurs, ces arrêts seront l’occasion de partir à la rencontre du grand public et des autorités locales pour présenter leurs véhicules et une électro-mobilité encore peu connue sur le territoire argentin.

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site officiel.