essai_golf_gte_08

Plus de 40 ans après la sortie de la première GTI, en 1976, la famille Golf s’agrandit avec la sortie de la Volkswagen Golf GTE. Durant une journée, Automobile-Propre a pu prendre le volant de cette compacte hybride rechargeable alliant écologie et sportivité. 

Sur la partie technique, on rappelle que la Golf GTE partage sa mécanique avec l’Audi A3 e-tron. Elle associe ainsi un petit moteur 4 cylindres essence 1.4 litre TSI de 150 ch à un moteur électrique de 102 chevaux (75 kW) pour une puissance totale de 204 chevaux. Idem pour la batterie lithium qui propose jusqu’à 50 km d’autonomie…

volkswagen_golf_gte_schema

Une Golf avant tout !

Côté design, Volkswagen propose sur sa Golf GTE quelques équipements exclusifs sans pour autant vouloir trop trancher avec l’esthétique de son best-seller européen. Au final, seul un œil bien affuté pourra distinguer cette GTE d’une Golf traditionnelle.

Au-delà des marquages « GTE » qui ornent l’avant et l’arrière du véhicule, la Golf hybride rechargeable reçoit ainsi quelques subtiles éléments distinctifs comme la signature lumineuse en « C » des feux diurnes à LED ou le liseré bleu sur la calandre qui caractérisent les modèles électriques. Même chose à l’intérieur : hormis les logos GTE et les lumières bleues, l’habitacle reste en tout point semblable à une Golf classique.

GTE oblige, le modèle reçoit également des équipements sportifs directement inspirés des « GTI » et « GTD » comme un spoiler de toit ou une double sortie d’échappement chromée, clin d’œil à la GTD.

essai_golf_gte_09

La marque GTE, le liseré bleu sur la calandre et les feux diurnes en demi-lune sont les principaux signes distinctifs de cette Golf GTE

Autonomie – 35 km au compteur

Avec seulement 8.7 kWh d’énergie et 50 km d’autonomie NEDC annoncée, n’espérez pas réaliser de très longues distances électriques à bord de la GTE.

golf_gte_flux_energieAvec usage exclusif du « e-mode », mon essai m’a permis de parcourir 35 kilomètres avant la « panne » et le passage au mode hybride. En mode électrique, la Golf GTE garde toute sa vivacité grâce à son moteur électrique de 75 kW capable de se mouvoir seul jusqu’à 130 km/h. Beaucoup plus simple que sur la e-Golf ou la e-Up, le système de récupération d’énergie peut être activé via le sélecteur de vitesses pour passer du mode D au mode B et ainsi accentuer l’intensité du frein moteur.

Côté recharge, la prise est dissimulée sur la face avant, derrière l’emblème VW, et Volkwagen annonce un temps de charge de 3h45 sur une prise domestique en 2.3 kW et 2h15 via une wall-box dédiée AC en 3.6 kW.

Le détail qui surprend : la Golf GTE que j’ai pu essayer était livrée avec deux câbles : le premier avec une prise domestique et le second avec une prise…. Type 3 !!! Un choix surprenant lorsqu’on sait que l’Europe a désormais validé le type 2 comme standard européen…

La recharge de la Volkswagen Golf GTE

Sur une prise standard, comptez 3h45 pour une recharge complète du pack batterie. Lors de notre essai, la recharge n’a pu être que partielle.

Mode GTE – Les performances au rendez-vous

Les compteurs de la Golf GTEDifficile de prendre le volant de la Golf GTE sans tester le mode sportif qui la caractérise. S’activant d’une simple pression via un bouton situé à côté du sélecteur, le mode GTE permet de débrider la puissance des deux motorisations pour atteindre un total de 204 chevaux et 350 Nm. Dès les premières secondes, le vrombissement du moteur me met dans l’ambiance.

A l’accélération, les performances sont évidemment au rendez-vous et la GTE se veut aussi véloce qu’une GTD (0-100 km/h en 7.6 secondes selon le constructeur). Faute de circuit dédié et souhaitant conserver mon permis, mon essai du mode sportif n’a cependant duré que quelques centaines de mètres. Sans être particulièrement fan de voitures sportives, je dois dire que ce mode GTE offre de belles sensations.

Des performances qui ont évidemment un coup énergétique important, la moyenne de consommation ayant tendance à grimper rapidement dès lors que le mode est activé.

 essai_golf_gte_07

Recharger plus pour consommer moins

1.5 l /100 km ! C’est la consommation « moyenne » annoncée par Volkswagen pour sa Golf GTE. Réalisable ? Oui et non car tout va en fait dépendre du niveau de charge de la batterie qui influencera très nettement votre moyenne de consommation. En clair, plus vous rechargerez fréquemment, moins vous consommerez… et avec seulement 35 km d’autonomie, il faudra le faire assez souvent !

A noter que le mode de conduite utilisé viendra également jouer sur la consommation générale. Au total, la GTE en propose 5 : e-mode, hybride, battery hold (conserver l’énergie dans la batterie), battery charge (forcer la charge de la batterie via le thermique) et GTE, la voiture démarrant automatiquement en e-mode. Pour passer d’un mode à l’autre, tout se passe via le sélecteur (GTE et e-Mode) ou l’écran tactile (hybride, battery hold, battery charge) selon le mode désiré.

Ainsi, si vous ne consommerez pas une goutte de carburant en mode électrique, les moyennes auront vite tendance à grimper dès le passage en hybride. En réinitialisant régulièrement l’ordinateur de bord, j’ai pu constater une moyenne d’environ 6.0 l/100 km dans les modes hybride et « battery hold » tandis que les modes GTE et « battery charge », sans doute les plus énergivores, passent facilement les 8l /100 km.

Sur l’ensemble de mon parcours et en comptant une recharge intermédiaire partielle, ma moyenne s’est au final établie à 3.5 l/100 km !

Au final, la Golf GTE pourra donc aussi bien respecter sa moyenne NEDC de 1.5l/100 km, à condition de la recharger très régulièrement, qu’afficher une moyenne de 6-8 l/100 km si l’utilisateur décide de ne jamais recharger sa batterie (à ce moment-là, le système hybride rechargeable n’a clairement plus aucun intérêt…).

Ordinateur de bord de la Golf GTE

L’ordinateur de bord donne de précieuses informations sur la consommation de la GTE en précisant les moyennes, tant sur la partie thermique qu’électrique.

L’hybride au prix du diesel

Vendue à partir de 38990 € hors bonus, la Golf GTE n’est clairement pas la compacte la plus abordable du marché. Pour autant, si on la compare aux modèles GTI et GTD, cette version hybride se révèle à la fois moins chère que la version diesel. Sans compter le rabais supplémentaire que pourrait entrainer la mise à la casse d’un diesel de plus de 14 ans (4000 € de superbonus supplémentaire) et les autres avantages liés à l’assurance, à la carte grise et à la TVS si immatriculée en tant que véhicule de société.

Golf GTE

Golf GTD

Golf GTI

Conso NEDC

1.5 l/100 km

4.2 l/100 km

6.0 l/ 100 km

Prix hors bonus

38990 €

35570 €

34570 €

Bonus/Malus

– 4000 €

0

+ 250

Prix bonus déduit

34990 €

35570 €

34820 €

Du côté des options, la GTE se révèle également mieux équipée, notamment sur la partie télématique avec un système de navigation « Discover Pro » de 8 pouces (5.8 pouces pour les GTI et GTD). Proposée avec des jantes de 17 ou 18 pouces, elle profite également du vaste panel d’options supplémentaires proposées sur l’ensemble de la gamme Golf.

Et pour convaincre les plus électro-sceptiques, Volkswagen délivre une garantie de 8 ans ou 160000 km sur le pack batteries.

essai_golf_gte_06

Pour conclure : GTE or not GTE ?

Avec la Golf GTE, Volkswagen joue davantage la carte de sportivité et du plaisir de conduite que de l’écologie (le spot TV du constructeur illustre d’ailleurs très bien ce positionnement).

Loin d’être à la portée de toutes les bourses, la Golf GTE se présente comme une véritable alternative aux modèles GTI et GTD et pourrait séduire plus d’un conducteur en quête d’une solution associant à la fois performances écologiques et sportives…

essai_golf_gte_05

Notez cet article