Celle-ci sera inaugurée en août 2019 avec la LiveWire. Une moto tout-terrain et des speedbikes devraient suivre.

Elle se sera faite désirer… L’Harley Davidson LiveWire, première moto électrique du constructeur américain, avait été présentée sous forme de prototype en 2014. Un modèle qui avait été mis entre les mains de la presse spécialisée l’année suivante. Depuis, peu de nouvelles à part une apparition dans le blockbuster ‘Avengers : L’Ere d’Ultron’ et l’annonce d’une commercialisation en 2019. A l’occasion de la présentation de son plan de redressement, Harley-Davidson distille de nouvelles informations sur le modèle de série.



Si les caractéristiques techniques restent encore mystérieuses – le prototype embarquait une batterie de 7 kWh qui n’a pas été conservée telle quelle, ainsi qu’un moteur de 55 kW/ 74 chevaux et de 70 Nm de couple – on sait que le constructeur a intégré les critiques émises sur cette ébauche, en premier lieu l’autonomie trop juste. Il faudra néanmoins se contenter pour le moment des images du modèle de série et de sa date de commercialisation : août 2019 pour les Etats-Unis et certains marchés européens.

Un vélo électrique Harley ?

Mais la présentation du plan de croissance d’Harley-Davidson a surtout été l’occasion de révéler les premiers croquis du reste de la gamme électrique qui sera disponible d’ici à 2022.

Le constructeur a visiblement capitalisé sur son investissement dans Alta Motors, une jeune marque californienne de motos électriques, puisqu’une moto typée tout-terrain – spécialité de Alta Motors- est pour la première fois teasée.

Autre révélation, les croquis de deux-roues au châssis plus léger et dépourvu de pédales laissent présager l’arrivée de speedbikes dans la gamme de l’américain. A la croisée entre un Vélo à Assistance électrique et un scooter électrique, les speedbikes pourraient permettre à Harley de capter une nouvelle clientèle loin du cliché habituel du jeune retraité fortuné.