essai-vw-passat-gte0004

Après la Golf, Volkswagen complète sa gamme hybride rechargeable avec la nouvelle Passat GTE déclinée en version berline ou break pour satisfaire le plus grande nombre.

Quid de sa consommation, de son autonomie et de ses fonctionnalités ? Sur les routes de Corse, Automobile-Propre vous invite à découvrir la berline hybride rechargeable en détails.

Plus puissante que la Golf…

Si elle reprend la même architecture hybride, la Passat GTE s’avère plus puissante que sa grande sœur avec 218 ch et 400 Nm au cumul, soit 14 ch et 50 Nm de plus que la Golf. Le moteur électrique passe ainsi de 102 à 115 ch tandis que le 1.4 TSI grimpe à 160 ch contre 154 ch pour la Golf.

Idem pour la batterie dont la capacité totale s’élève à 9.9 kWh contre 8.8 kWh pour la Golf, l’autonomie restant annoncée à 50 kilomètres.

essai-vw-passat-gte0024

… mais tout aussi discrète

Comme pour la Golf, Volkswagen n’a pas souhaité trop modifier sa berline par rapport aux modèles « classiques » et se contente de quelques insertions très discrètes. Hormis le marquage « GTE », la voiture se voit équipée d’une signature lumineuse en « C » tandis qu’un liseré bleu traverse la calandre. En revanche, pas de logo bleuté qui reste uniquement réservé aux modèles 100 % électriques de la marque.

A l’intérieur, les changements sont également minimes avec toujours quelques inserts bleus, notamment dans la sellerie cuir/alcantara. Et quand la nuit tombe, l’intérieur s’illumine d’un liseré bleu traversant les portières. Des notes d’ambiance subtiles qui apportent un style bien particulier à cette Passat GTE.

Des technologies de pointe

Haut de gamme oblige, la Passat GTE possède son lot d’équipements innovants. Sans aller dans le détail de toutes les fonctionnalités proposées, trois d’entre elles m’ont particulièrement interpellé lors de l’essai.

Instrumentation digitale avec l’Active Info Display

Adieu les traditionnels compteurs ! La nouvelle Passat GTE passe au numérique et se voit dotée de l’Active Info Display, un système issu du Vision Cockpit d’Audi qui remplace l’instrumentation traditionnelle par un large écran numérique capable de s’adapter aux modes d’utilisation de la voiture.

Ainsi, si le électrique laissera davantage apparaître les données liées à la batterie et l’autonomie, le mode GTE laissera plus entrevoir les compte tour etc… A l’usage, la fonctionnalité est plutôt agréable et souligne le côté technologique de la Passat. Surtout, l’écran intègre également la navigation ce qui permet au passager de naviguer sur l’écran central tout en gardant un œil sur son itinéraire. Si le système peut sembler « gadget » de prime abord, je peux vous garantir qu’on s’y habitue très rapidement…

essai-vw-passat-gte0002

Active Info Display est proposé en série sur la Passat GTE

Trailer Assist – Manoeuvrer une remorque en toute simplicité

Alors qu’on vous parle régulièrement des futures voitures autonomes, on a tendance à oublier que les voitures récentes intègrent de plus en plus de systèmes automatisés. Sur la Passat GTE, qui peut tracter jusqu’à 1600 kg, le Trailer Assist est sans doute la fonctionnalité qui m’a le plus impressionné. Concrètement, elle permet de transformer les manœuvres d’une remorque en simple formalité.

essai-vw-passat-gte0020

La fonction Trailer Assist est particulièrement impressionnante !

Une fois activité, le conducteur peut choisir l’orientation de la remorque via un joystick (en fait la molette de réglage des rétroviseurs assure cette fonction quand le mode est activé). Sans toucher au volant, la voiture s’oriente toute seule pour placer la remorque dans l’axe souhaité, le conducteur se contentant simplement de gérer le frein et l’accélérateur. Petite démo en vidéo ci-dessous :

App Connect – Quand Siri monte à bord

Autre fonction sympa pour celles et ceux qui ne lâchent jamais leur téléphone : l’App Connect qui permet de connecter tout téléphone Apple ou Android à votre voiture. La fonctionnalité va bien au-delà d’une simple connexion Bluetooth puisque les applications « compatibles », comme la musique ou spotify, viendront directement s’afficher sur l’écran de navigation.

Le conducteur pourra directement donner ses instructions à Siri sans lâcher le volant pour lire ses mails ou dicter un SMS. Si la fonctionnalité est séduite sur le papier, nous n’avons malheureusement eu trop de le temps de la tester lors de notre essai…

L’autonomie et la consommation

Autant vous le dire dès le départ, les routes vallonnées et sinueuses de la Corse n’ont pas été le choix le plus judicieux pour tester l’autonomie et la consommation de la Passat GTE dans les meilleures conditions.

26 kilomètres d’autonomie en trajet vallonné

Partis de Bastia en mode tout électrique, les choses se sont rapidement tendues dès lors qu’il a fallu commencer à grimper. Résultat : 26 km en mode tout électrique avant que le système ne revienne en mode hybride.

À l’usage et grâce ses 115 chevaux, le mode électrique reste particulièrement dynamique quel que soit le relief mais avec une vitesse de pointe strictement limitée à 130 km/h (au-delà, le mode hybride prend la main).

Au final, sur une utilisation plus urbaine et moins marquée, on peut tabler sur une autonomie réelle d’environ 35-40 km. Ce n’est pas énorme par rapport à une voiture électrique et il faudra impérativement passer quotidiennement par la prise de recharge.

Consommation moyenne de 5.0 litres/100 km

Dès lors que la voiture passe en configuration « hybride », la consommation moyenne a tendance à augmenter rapidement. Au final et en roulant normalement, notre moyenne de consommation aura été de 5.0 l/100 km lors de notre trajet. Une valeur qui semble avoir été à peu près retrouvée par la plupart de nos confrères (du moins ceux qui n’ont pas utilisé le mode GTE à outrance).

À titre de comparaison, nous avons également pu tester la Passat Alltrack 190 ch diesel sur un parcours similaire avec une consommation moyenne de 6.6 l /100 km.

essai-vw-passat-gte0021

Berline ou break, deux configurations possibles pour la Passat GTE

1.6 l /100 km ? Tout dépend de la typologie client !

C’est assez étrange à dire pour une berline à vocation routière mais la Passat GTE n’est finalement pas très adaptée aux gros rouleurs qui, avec plusieurs centaines de kilomètres parcourus par jour, ne parviendront jamais à retrouver la consommation annoncée par le constructeur (1.6 l/NEDC).

Alors, à qui s’adresse cette Passat GTE ? A celles et ceux dont les trajets sont polyvalents ! La semaine, ils utilisent régulièrement la voiture pour aller travailler en maximisant l’utilisation électrique tandis que le week-end, ils bénéficient d’une véritable routière spacieuse et confortable avec, cerise sur le gâteau, un mode GTE qui permet de se faire largement plaisir.

Au final, la Passat GTE peut être capable du meilleur comme du pire et tout dépendra du parcours et du type de conduite de l’utilisateur. Si vous rechargez de façon régulière, réalisez de faibles parcours avec le pied léger sur l’accélérateur, vous pourrez parvenir sans souci aux 1.6 l/100 km annoncés par le constructeur voire même 0 si vos trajets sont inférieurs à 40-50 km en rechargeant tous les jours. A l’inverse, l’utilisation intensive du mode GTE aboutira assurément vers les 10 l/100 km ! (certains de nos confrères sont montés à 11l/100 km lors des essais presse).

Pour tenter d’y voir un peu plus clair, Volkswagen a réalisé un tableau synthétique qui présente deux scénarii permettant de respecter la consommation annoncée à découvrir ci-dessous.

passat-gte-consommation

Une prise en main indispensable

Entre les modes de conduite, les différents niveaux du frein régénératif, les réglages de suspensions et les règles de base d’éco-conduite à intégrer, la Passat GTE n’est pas forcément facile à prendre en main au départ tant les fonctionnalités sont nombreuses (même nous on s’y perd). Sans explications précises dès la remise des clés en concessions, il y a fort à parier que plus d’un utilisateur ne finisse déçu par la consommation constatée…

Sur la Golf GTE, le constructeur avait déjà eu quelques soucis et avait dû organiser des sessions de formation spécifiques pour certains usagers afin de leur apprendre à mieux gérer le fonctionnement et la consommation de la voiture. Espérons que cela sera aussi le cas sur la Passat GTE. Comme toute nouvelle technologie, l’adaptation passe par la pédagogie et l’apprentissage…

Quid du mode GTE ?

Difficile de tester la Passat sans expérimenter le mode GTE qui lui est propre. Activable manuellement via un bouton situé à gauche du levier de vitesse, il permet de profiter toute de la puissance et du couple des deux motorisations avec une boîte automatique DSG toujours aussi sympa à utiliser. A l’usage, la voiture gagne réellement en nervosité avec un 0 à 100 km/h abattu en 7.4 s, soit 0.2 secondes de mieux que la Golf GTE. Evidemment, la performance se paye très cher en consommation…

Et pour maximiser les sensations et renforcer son caractère sportif, le mode GTE est couplé à un générateur sonore simulant les ronronnements des moteurs thermiques les plus puissants. Il est sûr que cela apporte une certaine ambiance à bord mais cela était-il vraiment nécessaire ?

Un mot sur la recharge

Si on trouvait plutôt stylé d’avoir la trappe de recharge juste derrière le logo sur la Golf GTE, ce n’est malheureusement pas le cas sur la Passat. Le logo intégrant une flopée de capteurs, le constructeur a du décaler la trappe le charge sur le côté de la calandre.

Pour une recharge complète sur une prise domestique, comptez 4h15 et 2h30 en cas d’utilisation d’une wall-box dédiée où d’une borne de recharge publique. Malheureusement, pas de chargeur accéléré sur la Passat GTE… c’est du 3.6 kW max ! À noter que la voiture est livrée de série avec le câble domestique et un câble type 2.

Ceux qui veulent recharger en roulant pourront également enclencher le « battery charge » mais attention à la surconsommation !

essai-vw-passat-gte0016

Les tarifs : du haut de gamme pour la France

C’est un peu étonnant mais la France a choisi de suréquiper la version de série plutôt que de proposer une multitude d’options comme cela est le cas en Allemagne.

Résultat : un seul niveau de finition et un prix de vente plus élevé (47.360 € pour la berline et 48.680 pour le break, le tout hors bonus) mais qui intègre une multitude d’équipements de série : Active Info Display, Park Assist, régulateur adaptatif, climatisation tri-zone, caméra de recul, système de navigation, freinage d’urgence, système de verrouillage sans clé etc…

Pour autant, la Passat GTE est-elle vraiment si chère ? Pas vraiment si on la compare à ses rivales hybrides rechargeables et notamment à la Volvo V60 PHEV qui reste à un prix catalogue supérieur à 60.000 €. La GTE est également bien positionnée au sein de la gamme Passat avec un tarif quasi égal aux modèles thermiques à finitions et puissances équivalentes.

En termes de garantie, Volkswagen joue la carte de la confiance avec une garantie de 8 ans et 160.000 km sur le pack batteries.

essai-vw-passat-gte0012

Pour conclure… Faut-il acheter la Passat GTE ?

Vous roulez en moyenne plus de 200 km par jour ? Vous n’avez pas l’intention de vous embêter à charger la voiture tous les jours ? Désolé mais la Passat GTE n’est pas faite pour vous ! Malgré sa vocation routière, la berline hybride rechargeable de Volkswagen conviendra davantage à celles et ceux qui alternent courts trajets dans la semaine et longues sorties le week-end qui pourront profiter pleinement des possibilités offertes par la technologie. Encore une fois, la Passat GTE est une bonne alternative mais à condition qu’elle soit bien utilisée.

Reste maintenant à savoir si Volkswagen parviendra à trouver son marché avec cette version « sport » inédite dans la gamme Passat (contrairement à la Golf, la Passat n’est pas déclinée en GTI et GTD). Pour Volkswagen, la Passat GTE est un pari et va nécessiter la conquête d’une nouvelle clientèle avec trois cibles identifiées : les familles, les entreprises  et les taxis. Sur ce dernier point, Volkswagen est en train de faire l’homologation avec la préfecture de Paris.

Objectif : 1.000 unités par an

En année pleine, le constructeur s’est fixé un objectif de 1000 unités pour la Passat GTE en France, soit 7 % de l’ensemble de la gamme Passat. Disponible en version berline ou break, son arrivée en concession est prévue pour le mois de novembre.

En savoir plus : Fiche technique de la Passat GTE

Essai Passat GTE – La vidéo

Essai Passat GTE – Nos photos