renault-zoe-ze-40-fontainebleau

C’est parti pour l’e-Rallye de Monte Carlo 2016 ! Engagé avec Renault au sein de la Zoé ZE Team, Automobile-Propre a pu prendre en main la nouvelle Renault Zoé ZE 40 en reliant Fontainebleau et Nevers. L’occasion de vous livrer nos premières impressions…

4 Zoé sur la grille de départ

Sur les quelques 35 concurrents au rallye, Renault engage officiellement quatre voitures équipées de la batterie 41 kWh révélée il y a quelques jours de Mondial de Paris. Techniquement, Renault n’a pas modifié les caractéristiques et les performances de ses véhicules qui restent identiques à celles qui seront livrées aux clients à compter de la fin de l’année.

Pour la participation aux épreuves du rallye, dont certaines se dérouleront de nuit, le constructeur a juste ajouté quelques éléments supplémentaires sur lesquels nous reviendrons lors d’une prochaine actu.

renault-zoe-team-2016

La Zoé ZE Team 2016 avec de g à d : Pascal Ferry, Aurore Ferry, Michaël Torregrossa, Alexandre Stricher, Greg, Yves Munier, Adriana Karembeu et Gro Flaaten

Premier essai entre Fontainebleau et Nevers

Après les vérifications techniques obligatoires organisées par l’Automobile Club de Monaco (ACM) au château de Fontainebleau, nous voilà partis en début d’après midi direction la concession Renault de Nevers, distante d’un peu moins de 200 kilomètres. Pas vraiment de quoi inquiéter notre petite Zoé dont l’ordinateur de bord affiche fièrement 255 kilomètres d’autonomie.

Pour cette première étape, c’est Alexandre qui prend le volant. Si l’utilisation du mode éco reste de rigueur sur ce premier trajet, la conduite est beaucoup plus décomplexée. Alors que les concurrents engagés à bord de Zoé « classiques » équipées de batteries 22 kWh ont davantage tendance à jouer l’économie en modérant leur vitesse, notre petite Zoé file comme une flèche jusqu’à la concession de Nevers en s’alignant sur les limites de vitesse autorisées et en tentant de privilégier les nationales.

Résultat : après 2h20 de trajet et 188 kilomètres parcourus, dont une quarantaine sur autoroute à 110-130 km/h, nous arrivons à Nevers avec une batterie chargée à 19 % et un ordinateur de bord estimant l’autonomie restante à 40 kilomètres. En cumulant ces deux valeurs, ont parvient à une autonomie réelle théorique de 240 à 250 km dans les conditions de ce premier trajet.

Certains diront que c’est peu compte tenu des 400 kilomètres martelés par Renault dans ses communiqués. Rappelons toutefois que le chiffre annoncé par le constructeur correspond à un cycle NEDC qui sert malheureusement davantage à comparer les performances des différents modèles du marché qu’à informer le consommateur sur la réalité. Renault aurait toutefois pu choisir de communiquer davantage sur des chiffres concrets plutôt que de jouer la surenchère avec ses compétiteurs. En ce sens, le constructeur risque une nouvelle fois de se faire taper sur les doigts par une presse généraliste pas toujours favorable au véhicule électrique et qui voudra sans doute vérifier les chiffres annoncés par le constructeur…

Une sensation de liberté

Au terme de ce premier essai à bord de la Zoé, je retrouve un peu les mêmes sensations qu’avec la nouvelle Leaf 30 kWh. Le fait de savoir qu’il est désormais possible d’atteindre assez facilement les 250 kilomètres d’autonomie à bord de la citadine électrique au losange apporte un certain apaisement et permet de cesser d’avoir l’œil rivé sur la jauge d’autonomie pour se concentrer sur la route et sur le plaisir d’être au volant d’une voiture électrique qui ne fait ni bruit, ni vibrations.

Surtout, cette Zoé ZE 40 apporte une certaine sérénité sur les trajets autoroutiers, quand bien même la consommation soit bien plus élevée (27 – 30 kWh/100 km en instantané). Là où on avait plutôt tendance à modérer sa vitesse à 100-110 km/h sur la précédente version, on peut désormais rouler à 130 sans forcément avoir à se soucier de l’autonomie sur la ZE 40.

zoe-ze-team-fontainebleau-0008

La nouvelle Zoé ZE 40 apporte plus de sérénité sur les trajets autoroutiers même si sa consommation reste bien plus élevée que sur les nationales.

Demain, nous poursuivrons notre route direction Alès (Gard), lieu de la première épreuve du e-Rallye de Monte-Carlo, journée durant laquelle nous devrions parcourir environ 500 kilomètres…

zoe-ze-team-fontainebleau-0006

Demain, la Zoé ZE Team se lanceront dans une étape de 500 kilomètres pour arriver en fin de journée à Alès, dans le département du Gard.

e-Rallye Monte-Carlo : première prise en main de la Renault Zoé ZE 40
Notez cet article