The Boring Company est une entreprise d’Elon Musk qui cherche à fluidifier les zones urbaines. Elle repose sur la création de tunnels visant à libérer les grandes artères de villes comme Los Angeles. Mais le soufflé a commencé à retomber lors de la présentation à la presse du premier démonstrateur.

Elon Musk s’est longtemps plaint des embouteillages dans les grandes villes telles que Los Angeles ou Las Vegas. Jusqu’au jour où il a commencé à parler d’un réseau de tunnels empruntables en voiture. C’est à partir de là qu’est née The Boring Company, une entreprise chargée de travailler sur cette idée.

Dans son état actuel, ce système de navettes utilise des voitures électriques, pour assurer l’absence d’émissions polluantes. Mais les médias conviés à la découverte des premiers tunnels construits à Las Vegas ont vécu une expérience teintée de déception.

Le concept initial prévoyait la création de plateformes automatisées et rapides, allant jusqu’à 250 km/h. Celles-ci devaient permettre à terme de relier deux stations entre elles en restant sous le niveau du sol. Musk avait même parlé d’un concept offrant des lignes entre différentes villes. Mais la réalité a été celle d’un tunnel de seulement 1 mile, soit 1,6 kilomètre, au cœur de Las Vegas. Et dans ce tunnel, une simple Tesla réalisant la traversée à une vitesse d’à peine 50 km/h…  Las Vegas prévoit environ 800 à 1 200 passagers par heure pour le premier tunnel, soit moins que ce que transporte une ligne de bus.



Il faut espérer pour The Boring Company que les futurs tunnels seront plus efficaces. En attendant, le grand projet promis par Musk ne semble pas se matérialiser.