Aperçu lors d’un test réalisé dans les environs de Donner Pass, un col situé en Californie, le Tesla Semi semble au-delà des attentes du constructeur en matière d’autonomie.

Chargé de blocs de béton, le premier camion électrique de Tesla a été repéré par la police du secteur qui a immortalisé l’événement par une série de clichés. Les policiers ont également pu s’entretenir avec le chauffeur. « Selon le conducteur, le poids lourd opère à environ 34 tonnes et le camion atteint, voire dépasse, l’autonomie espérée » ont-ils noté dans un post publié sur Facebook.

Vers les 1000 kilomètres d’autonomie ?

Révélé en novembre 2017 par la marque californienne, le Tesla Semi sera proposé avec deux configurations batteries. Annoncée à 150.000 dollars, la première offre jusqu’à 480 km d’autonomie tandis que la seconde, vendue 180.000 dollars promet plus de 800 kilomètres d’autonomie avec une charge. Si l’on en croit les déclarations enthousiastes du chauffeur rencontré par les policiers californiens, l’autonomie réelle pourrait donc dépasser les 800 km annoncés et pourquoi pas s’approcher du seuil symbolique des 1000 kilomètres. De quoi se rapprocher des autonomies des camions diesel, capables de parcourir 1600 kilomètres avec un plein.

Publicité


Initialement prévu cette année, le Tesla Semi ne sera finalement commercialisé qu’en fin d’année prochaine. Comme pour les autres modèles de la marque, le constructeur commencera ses livraisons en Amérique du Nord avant de s’attaquer à d’autres marchés, dont l’Europe.

Publicité