Le fabricant californien de motos électriques Zero Motorcycles a présenté il y a quelques jours sa gamme 2017. Au programme : plus de puissance, plus de couple et l'arrivée de deux petites nouvelles.

Parmi les nouveautés figure l’arrivée d’un nouveau groupe motopropulseur qui inclut désormais un moteur à aimants permanents intérieurs (IPM) à seuil de température accru ainsi que des contrôleurs capable de supporter une plus grande intensité pour de meilleures performances. C’est ainsi que la puissance gagne 11 %, et le couple 19 % par rapport aux modèles de la gamme 2016.

Nouvelles batteries 6.5 kWh

Aux roadsters Zéro S et Zéro DS viennent s’ajouter 2 versions plus urbaines équipées d’une batterie de 6,5 kWh (au lieu de 13) offrant une autonomie allant de 66 à 130 kilomètres selon les usages. Plus légères de 43 kg, elles sont également un peu moins puissantes que les versions avec batterie 13 kWh (44 ch vs 59 ch). À coup sur plus joueuses grâce au gain de poids, leur tarif est également plus « abordable » avec un ticket d’entrée fixé à environ 12500 €, soit près de 4000 € de moins que la version 13 kWh.

Côté batterie, Zero Motorcycles annonce également l’arrivée d’un processeur plus puissant et de nouveautés techniques en matière d’architecture permettant d’optimiser la connexion entre éléments pour des batteries encore plus robustes et plus fiables. Moyennant 3200 €, l’option  «charge tank» est  toujours proposée pour augmenter l’autonomie des routières, portant la capacité des batteries de 13 à 16,3 kWh pour une autonomie située entre 150 et 300 kilomètres.



Pour le reste de la gamme, le trail Zéro DS et son cousin survitaminé DSR sont toujours au catalogue, ainsi que la verte Zéro FX et le supermotard FXS. Présentes depuis cette année, les versions 15 cv (11 kw) permettent aux personnes titulaires du permis B (jusque mars 1980) ou du permis A1 (avec 7 heures de formation) d’accéder aux modèles S et DS.

Paramétrables via mobile

Pour le look, les S, SR, DS et DSR héritent d’une finition plus poussée grâce à l’utilisation d’un nouveau procédé d’application de peinture sur les panneaux de carrosserie jusque là teintés dans la masse. Le résultat offre un rendu moins plastique et donc plus valorisant.

A noter qu’une nouvelle fonctionnalité de l’application mobile du constructeur permettra aux propriétaires de mettre à jour le logiciel  interne    de leur moto, leur évitant ainsi de se déplacer chez le concessionnaire. Elle permettra également de gérer couple, vitesse et régénération du freinage.

Attendue chez les concessions agréées à compter de ce mois de novembre, la gamme 2017 de Zero Motorcycles est proposée à un tarif allant de 12.290 € à 18.440 €.