Associé à l'entreprise russe Hoversurf, Dubaï pourrait prochainement équiper ses services de police de motos électriques volantes. Vrai projet ou nouveau de com' ?

Présenté à l’occasion du Gitex, salon dédié aux nouvelles technologies, ce concept de moto électrique volante n’est autre qu’un gros drone à quatre hélices capable d’embarquer une personne. Développé par l’entreprise russe Hoversurf, l’engin peut évoluer jusqu’à 70 km/h à 5 mètres du sol et dispose de 20 à 25 minutes d’autonomie. Une version autonome serait également disponible.

Dans les faits, on a du mal à imaginer un tel engin évoluer à seulement cinq mètres du sol dans une foule ou au-dessus du trafic. A cela s’ajoute la sécurisation du pilote, positionné à seulement quelques dizaines de centimètres d’hélices non carénées. Mis à part les « préposés à l’amputation », il ne risque d’y avoir que peu de volontaires pour chevaucher l’engin…

Publicité


Publicité