Depuis 2010, Google travaille sur son projet de voitures autonomes, pouvant circuler sans conducteur. Elles ont déjà été testées sur des routes peu dangereuses et ont récemment été expérimentées, avec succès selon le géant américain, dans un contexte urbain réel.

Assurer la sécurité des personnes

Ce test grandeur nature est destiné à vérifier la fiabilité du système. En effet, la voiture automatique doit être capable de repérer et d’éviter tous les obstacles pouvant survenir sur la route : cycliste, piétons, voitures, objets… Pour ce faire, Google s’appuie sur le postulat selon lequel tout comportement peut être prévu et anticipé grâce à des algorithmes appropriés.

Une technologie présentée comme supérieure à l’homme

En outre, pour Google, cette voiture autonome conduit mieux qu’un pilote professionnel : elle peut analyser en même temps des centaines d’objets, tout remarquer, être constamment en alerte, sans jamais être distraite ni fatiguée. Elle gérerait ainsi mieux les situations dangereuses qu’un individu.

Un système encore loin d’une commercialisation

En dépit des progrès annoncés, ce système pour l’instant testé sur les véhicules du groupe Toyota (Lexus RX ou Prius), n’est pas prêt à être commercialisé. Si ces voitures ont parcouru plus de 700.000 miles, soit près de 28 fois le tour de la Terre, elles comportent de nombreuses failles. Les ingénieurs vont devoir travailler encore longuement sur cette technologie avant de pouvoir la mettre sur le marché.

La vidéo suivante donne un bon aperçu du challenge technologique que représentent ces véhicules :

Notez cet article