J. Goodenough, M.S Whittingham et A. Yoshino - Nobel Media / Niklas Elmehed.

Trois chercheurs ont été récompensés par le célèbre prix suédois pour l'invention et le développement de la batterie lithium-ion.

Elles ont « révolutionné nos vies et sont utilisées partout, des téléphones portables aux ordinateurs en passant par les voitures électriques » selon le jury du prix Nobel. Le 9 octobre, la célèbre académie a donc décidé d’attribuer le prix de chimie aux créateurs de la batterie lithium-ion : l’anglais Stanley Whittingham, l’américain John B. Goodenough et le japonais Akira Yoshino.

Le premier est à l’origine de la toute première batterie li-ion, conçue dans les années 1970 avec le soutien financier du groupe pétrolier Exxon. Ce dernier, inquiété par la crise pétrolière, fini par interrompre ses subventions au sortir du crash. Inachevée, la batterie au lithium-ion poursuit son développement par l’intermédiaire du second chercheur récompensé. John Goodenough modifie le prototype de Stanley Whittingham en remplaçant les électrodes en sulfure de tantale par de l’oxyde de cobalt. Plus efficace, la batterie au lithium peut désormais envisager une commercialisation.

En 1986, le japonais Akira Yoshino la perfectionne en abandonnant le lithium pur dans l’anode. Il utilise alors du coke de pétrole mélangé au lithium, permettant à la fois d’alléger la batterie, de gagner en stabilité et en longévité. Le fameux accumulateur est lancé, il commence à conquérir les ordinateurs portables et téléphones, jusqu’à s’imposer aujourd’hui comme un élément majeur de la vie quotidienne. Les académiciens du prix Nobel estiment que les trois chercheurs ont « posé les fondations vers une société sans fil et libéré des énergies fossiles ».

Publicité


Publicité