Différents ministres français en charge de l’écologie avaient promis d’agir sur la fiscalité des carburants afin de gommer l’avantage donné au gazole depuis des dizaines d’années. C’est historique : dans nombre de stations-service, le prix du produit qui alimente les moteurs diesel est depuis quelques jours affiché plus cher ou au même prix que le SP95 dans de plus en plus d’établissements.

Intermarché à Caen dans le Calvados (prix au 12/10/2018 : gazole = 1,499 / SP95-E10 = 1,479), Relais Total à Beauvais dans l’Oise (prix au 16/10 : gazole = SP95-E10 = 1,618), Auchan place André Maurois à Strasbourg dans le Bas-Rhin (prix au 16/10/2018 : gazole = 1,502 / SP95-E10 = 1,497), Carrefour Dijon en Côte-d’Or (prix au 16/10/2018 : gazole = 1,515 / SP95-E10 = 1,509), Station de la Durance à Avignon dans le Vaucluse (prix au 16/10/2018 : gazole = 1,509 / SP95-E10 = 1,505), Station BP boulevard Aristide-Briand à Montreuil en Seine-Saint-Denis (prix au 16/10/2018 : gazole = 1,639 / SP95-E10 = 1,619)… Ces quelques prix relevé sur le site www.prix-carburants.gouv.fr témoignent que le phénomène, qui épargne encore nombre de distributeurs, n’est pas cantonné à quelques territoires éparses mais bien général, avec des disparités parfois importantes dans l’Hexagone.

Ce palier historique ne constitue qu’une étape. En 2019, en dehors des fluctuations touchant les prix du baril de pétrole, de nouvelles hausses sont programmées par le ministère de la Transition écologique. Elle pénaliseront davantage  le gazole : + 0,065 euros pour ce dernier, contre 0,029 pour l’essence.

Le diesel plus cher que l’essence : historique !
4.5 (90.59%) 17 votes