Le pilote belge Jérôme d'Ambrosio (Dragon Racing) a remporté ce week-end le premier ePrix de Berlin. Une course qui avait pourtant été remportée au départ par Lucas di Grassi, disqualifié en raison d’une modification non autorisée sur sa monoplace.

Situé sur l’ancien aéroport de Tempelhof, le premier grand prix électrique de Berlin s’est soldé ce samedi 23 avril par la victoire de Jérôme d’Ambrosio (Dragon Racing) suite au coup de théâtre de la disqualification de Lucas di Grassi qui avait pourtant largement mené l’épreuve avec près de 8 secondes d’avance sur ses concurrents au terme des 33 tours du circuit.

Finalement classé premier suite à la disqualification du pilote brésilien, d’Ambrosio signe ainsi sa première victoire du championnat. Il est suivi par le suisse Sébastien Buemi (e.dams-Renault) et le français Loic Duval (Dragon Racing).

Di Grassi disqualifié

Pourtant arrivé premier de la course, le brésilien Lucas di Grassi n’aura pu profiter que quelques heures de sa victoire puisque les commissaires ont annoncé la disqualification du pilote.

Publicité


Selon eux, l’écurie Audi ABT aurait effectué des modifications non-autorisées sur l’aileron avant de la monoplace. De son côté, l’équipe d’Audi ABT s’est défendue en indiquant que les modifications avaient été réalisée « pour réparer la voiture, pas pour gagner de la performance ».

formule_e_berlin_02

Nelson Piquet en tête du championnat

Si l’écurie a indiqué ne pas vouloir faire appel, cette décision fait perdre au pilote brésilien sa première place du championnat qui revient désormais à Nelson Piquet avec un total de 103 points.

Avec seulement deux points d’écart et un total de 101 points, Sébastien Buemi prend la seconde place du championnat tandis que Lucas di Grassi se retrouve rétrogradé à la troisième place avec un total de 93 points.

La prochaine étape du grand prix de Formule E se déroulera le 6 juin à Moscou et promet une belle bataille entre les leaders alors qu’il ne reste plus que trois manches avant la fin championnat.

Publicité