Fin février dernier, le constructeur et l’opérateur espagnol Ferrovial, déjà engagés ensemble à Madrid, annonçaient pour mars l’implantation à Paris de leur service d’autopartage free-floating, avant une plus large extension en Europe.

Le confinement, en raison de la propagation du Covid-19, est la cause d’un petit glissement du lancement officiel, désormais programmé à demain, mercredi 20 mai 2020. L’accès en libre-service sera alors possible 24/7.

La crise sanitaire a rendu obligatoire l’ajout d’un protocole sanitaire défini par le ministère des transports, et éprouvé par des soignants de l’AP-HP et des bénévoles de la Croix-Rouge. Il comprend, entre autres, un nettoyage désinfectant (solutions antivirales et antimicrobiennes) des parties en contact avec les mains des usagers lors des opérations de recharge et de maintenance.

Afin de protéger les autres clients ainsi que les équipes opérationnelles, chaque utilisateur du service est appelé à contribuer à ces précautions en se conformant aux gestes « barrières » indiqués par le gouvernement et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ainsi, il est recommander de porter un masque et de se laver les mains avant et après chaque trajet.

Trois formules de tarification sont proposées, sans obligation d’abonnement, ni durée forfaitaire minimale ou maximale : à la minute (0,29 euro au lancement, ou 0,13 euro lors des phases éventuelles de stationnement pendant la location), en forfait temps (35, 55 ou 65 euros pour respectivement 24, 48 et 72 heures), ou en crédits (Packs malins) utilisables aussi bien à Paris qu’à Madrid (depuis 30 euros pour un crédit de 35 euros à l’usage, jusqu’à 80 euros pour 100 euros d’utilisation effective).

A noter un délai de 24 à 48 heures pour prise en compte de l’inscription initiale. Ensuite, une application permet de visualiser les Zoé proches disponibles et leur niveau de charge, d’en réserver une et d’en déverrouiller l’accès puis de mettre fin à la location. Il suffira alors de garer (stationnement gratuit) la voiture dans Paris, sur n’importe quelle place publique en surface. Un repositionnement des véhicules est effectué par le personnel de Zity, pour une bonne répartition de la flotte sur le territoire couvert par le service.