Une course autour du monde en véhicules électriques ! Voici le nouvel événement présenté par Hubert Auriol et Franck Manders hier à la Mairie de Paris. Départ prévu en mars 2017.

Partis sur les traces de Jules Verne, les deux organisateurs souhaitent réaliser la traversée en moins de 80 jours et chaque équipage engagé pourra choisir entre différents modes de propulsion, du véhicule électrique au solaire en passant par l’hydrogène. L’épreuve sera ouverte aussi bien aux deux qu’aux quatre-roues et semble avoir déjà séduit certains constructeurs comme le croate Rimac ou le fabricant allemand de motos électriques Storm présents lors du lancement à Paris.

« On utilise du combustible fossile depuis 140 ans. Aujourd’hui, on est à un tournant. Il existe des alternatives et nous voulons accélérer ces innovations » souligne Franck Manders dans les colonnes du Figaro.

Afin de communiquer largement sur l’événement, chaque équipage sera suivi par un cameraman qui reliera les informations en direct sur les réseaux sociaux.

Publicité


80_dr_launch

Hubert Auriol et Franck Manders sont les deux organisateurs de cette future course électrique à travers le monde.

Départ en mars 2017 à Paris

C’est en mars 2017, au pied de la Tour Eiffel, que les concurrents entameront leur périple de 40.000 kilomètres qui sera divisé en huit étapes de 5.000 kilomètres chacune. Si on sait que la course partira vers l’Europe de l’Est puis l’Asie et l’Amérique avant un retour sur Paris, on ne connait pas encore les différentes villes étapes ni l’organisation précise de l’événement, notamment en termes d’infrastructures de ravitaillement.

« On se laisse trois mois pour rédiger les règles techniques et le règlement sportif. Une seule chose est sûre, l’environnement sera le maître-mot cette course, bien avant la performance et la vitesse » précise Hubert Auriol.

Publicité