Via son fonds d’investissements BMW i Ventures, la marque allemande vient d’investir au sein de la société californienne Proterra, considérée comme le leader du bus électrique en Amérique du Nord.

Proterra peut désormais compter sur un nouvel allié de poids. BMW i Ventures, le fonds d’investissement crée par le constructeur allemand en 2011, vient d’annoncer son entrée au capital du constructeur californien dans le cadre d’un nouveau tour de table de 55 millions de dollars visant à financer le développement de ses activités.

Pour BMW, il s’agit du premier investissement dans le domaine des véhicules lourds. « BMW i Ventures investit dans des sociétés qui transformeront la mobilité et le transport. Grâce aux efforts de Proterra, le bus électrique est en train de s’imposer comme le nouveau standard face aux bus thermiques » a déclaré la société dans un communiqué.

Depuis sa création, BMW i Ventures a investi dans une quinzaine de société impliquées dans la mobilité dont ChargePoint et ChargeMaster sur la partie infrastructures de recharge.

Jusqu’à 600 km d’autonomie

Si la marque Proterra n’est pas connue en Europe, elle est très présente en Amérique du Nord où elle s’est accaparé 60 % des ventes de bus électriques. Au total, plus de 400 bus de la marque ont été mis en circulation dans des villes comme Reno, Seattle, Dallas ou Philadelphie.

Composée de trois principaux modèles – le FC, le XR et le E2 – la gamme de bus électriques de Proterra offre différentes configurations avec des packs batteries allant de 79 à 660 kWh des clients et des autonomies variant de 80 à près de 600 kilomètres selon les besoins des clients.

Au dépôt, les bus peuvent se charge à des puissances variant de 60 à 120 kW selon le modèle avec un connecteur Combo. Des systèmes d’alimentation par le toit sont également proposés avec des puissances allant jusqu’à 350 kW.

 

Notez cet article