Bloom Energy

Le Google de l’énergie verte, rien que ça. C’est John Doerr, le roi du venture capital dans la Silicon Valley, qui le dit, lui qui fut un des premiers investisseurs dans Google, Amazon, Sun Microsystems, Electronic Arts, etc. Et il n’est pas le seul à croire au potentiel de Bloom Energy, qui a déjà amassé plus de 400 millions de dollars pour financer son développement. Créée a Sunnyvale en 2002 par K.R. Sridhar, un ancien chercheur de la Nasa, la firme vient tout juste de sortie de l’anonymat grâce au fameux magazine télévisé “60 minutes”.

Bloom Energy fabrique des piles à combustible surnommés les “Bloom Box”, qui ont pour originalité d’utiliser le silicium comme matériau de base, plutôt que des métaux rares et donc chers comme la platine. Fonctionnant au gaz naturel ou au biocarburant, la Bloom Box produit 100kw d’électricité et coûte environ 750 000 dollars.



Bloom Energy Ebay

Une installation de 5 Bloom Box chez Ebay

Google, son premier client, en utilise une depuis plus de 18 mois. Celles d’EBay, qui en a cinq, fournissent 15% de son électricité totale et sont alimentées par du méthane provenant d’une décharge. En tout une vingtaine d’entreprises californiennes, dont Fedex, Coca Cola et Wal Mart, utilisent des Bloom box.

Le but de Sridhar est de créer une petite pile a combustible pour maison individuelle à un coût d’environ 3000 dollars, ce qui permettrait à un particulier de se débrancher du réseau électrique, un peu comme le téléphone cellulaire a remplacé la ligne fixe.

Pour l’instant, les spécialistes de l’énergie sont un peu sceptiques, car Bloom Energy a fourni très peu de détails sur sa technologie et sur ses coûts. Mais il est certain que l’énergie verte est la nouvelle coqueluche de la Silicon Valley. Une tendance qui favorisera très certainement la transition en cours vers la voiture électrique