Plan de sobriété du gouvernement : il y aura un bonus pour le covoiturage


Pour booster la pratique du covoiturage, le gouvernement devrait verser en 2023 une prime de 100 €.

Publicité

Le jeudi 6 octobre, le gouvernement va présenter son plan de sobriété, avec une foule de mesures et recommandations. L’objectif est de réduire de 10 % notre consommation énergétique, alors que des tensions sur les réseaux sont attendues cet hiver. C’est aussi un plan avec une portée écologique, doté d’une vision à plus long terme, « pour assurer notre indépendance énergétique et pour respecter nos engagements climatiques » selon les mots du gouvernement, relayés par Le Parisien.

Et ce dernier révèle en avance les principales idées de l’exécutif, qui concernent d’abord les administrations, l’État voulant donner l’exemple. Les particuliers seront invités de leur côté à faire des petits gestes qui comptent, par exemple baisser le chauffage à 19 °C.

Le gouvernement insiste sur le fait qu’il n’y aura pas, du moins dans un premier temps, de contrainte, évoquant une « sobriété choisie ». Et avant d’agiter le bâton, il va même sortir quelques carottes pour inciter les Français à avoir de nouveaux comportements plus vertueux.

À lire aussi Baisser la vitesse sur les autoroutes, la mesure écolo de la rentrée ?

Il est ainsi question de la mise en place d’un « bonus covoiturage ». Selon Le Parisien, un coup de pouce de 100 € sera proposé aux nouveaux inscrits sur une plateforme de covoiturage. La mesure, qui doit être précisée dans les prochains jours, prendrait effet au 1er janvier 2023.

Avec elle, le gouvernement souhaite faire baisser le nombre de trajets effectués en voiture, en donc tenter de réduire la consommation de carburant, voire d’électricité, des conducteurs de véhicules électriques pouvant se regrouper aussi !

Le covoiturage est également une bonne idée pour alléger le budget automobile des Français. Les plateformes spécialisées ont d’ailleurs constaté une hausse du nombre de trajets effectués cette année en raison de l’envolée des prix dans les stations.

Dans un autre domaine, et toujours dans le plan de sobriété, les agents de l’État vont être invités à réduire leur vitesse maximale de 130 à 110 km/h sur autoroute et de 110 à 100 km/h sur voies rapides, avec leur véhicule de service.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre